Le sport quand t’es gamin

Publié le 26 juin 2013 | Humeurs

Salut les gars,

Notre corps de rêve, tu t’en doutes, on le doit à toutes ces années de sport pratiqué lors de notre adolescence. Ahem.
Merci à tous ces clubs d’avoir cru en nous, la carrière pro est pas passée loin !

 

L’athlétisme : Sacré cirque. #Chacha

Tu t’souviens des 2 tours d’échauffement qui te foutent à plat avant même d’avoir commencé ? Présente ! Quand on t’en foutait pas un autre en rab parce que Sébastien avait mal parlé au prof / pas jeté son chewing-gum… Ma gueule par terre, l’endurance, très peu pour moi.
J’étais pas mauvaise en sprint, surtout avec les haies, mais il fallait redescendre les trucs au max tellement je suis courte sur pattes. J’t’expliquerai ce phénomène un d’ces 4.
Le problème, c’est qu’en athlé, quand tu débutes, tu touches à tout. Autant te dire que foutre ma gueule dans le sable après le saut en longueur me faisait pas kiffer.

athlé

Et terminer le cours par le saut en hauteur, où j’arrivais pas à lever mon cul malgré le trampoline censé m’aider dans mon élan, pile au moment où Papy venait me chercher, j’en entends encore parler aujourd’hui. “Elle sait pas lever ses fesses”. Trop injuste, alors que 15 min avant j’mettais une raclée à tout l’monde sur 50m.

 

Le karaté : Mais pourquoi ? #Amandine

Sincèrement, je ne sais pas ce qui m’a poussée à en faire. J’ai suivi une copine je pense (zéro personnalité la meuf).
Je me marrais tellement à hurler à chaque geste. Mais si, je t’assure, faut gueuler au karaté ! Par contre impossible de retenir les chorégraphies. Enfin, les enchainements quoi, c’est pareil. Pas de mémoire, pas de coordination, j’étais mal barrée.
Je te passe le sketch du déguisement qu’on te force à porter, et je vais droit à l’essentiel : je dois d’ailleurs être la seule au monde à avoir foiré la ceinture..jaune. “Aaaaaan mais c’est la plus simple !” Gnagnagna, j’ai eu la blanche et jaune quand même, j’te ferais dire !

La Gym : Ma gueule en justaucorps, nickel. #Chacha

Dis-toi bien que j’étais trop balaise sur la poutre, en mode roue, pleine de grasse grâce.
Jamais compris par contre l’intérêt de danser avec un ruban. Passons.
Le grand écart, au top, j’en garde quelques restes aujourd’hui, surtout en soirée, torchée éméchée, “t’as vu comment chuis trop souuuuuuple ???“, toujours facile à placer.
Les barres asymétriques posaient déjà plus de problèmes, se lancer dans le vide, no way.  A la force des bras, tu m’oublies.
Par contre, j’ai jamais su faire une roulade arrière, la peur de l’inconnu certainement…

 

Le volley-ball : La révélation. #Amandine

J’aimais ça alors je me suis lancée. Je partais de franchement loin.
Tu les connais ces moments, au badmington ou au tennis, où tu penses toucher le volant/la balle mais en fait non, et où, en totale mauvaise fois nocturne, tu déclares “y’a un trouuuuu dans la raquette !” ? Bah la même au volley, la raquette en moins. J’y allais, mais le ballon continuait tranquillou sa route derrière moi…
Et puis c’est venu, au fur et à mesure. J’ai progressé, je suis devenue attaquante, j’ai gagné (et perdu) des compétitions.
Aujourd’hui j’ai malheureusement moins de temps, mais je me rends compte de tout ce que ce simple sport m’a apporté : de la confiance en moi, des abdos, du dépassement, des amies, des fous-rire, des défis.

volley

Évidemment, tout ce sketch n’a pas pu s’arrêter là… On nous imposait aussi les cours de sport au college et au lycée. Rappelle-toi :

– Le cirque : Tu as bien lu, un cinglé prof nous a fait un trimestre de cours de cirque. La note finale consistait à faire un petit sketch spectacle qui mixait acrobaties, jonglage, pyramides humaines. Du grand art !

– La natation : Bon, bah là, clairement, j’annonçais que j’avais mes règles toutes les deux semaines. Et elles duraient 15 jours. Et j’étais contre les tampons, bien sur. “C’est vraiment pas ma faute, moi j’adooooorerai me prendre pour Ariel dans ton bassin plein de chlore et me montrer à moitié à poil devant tous mes camarades de classe, j’t’assuuuuure”.

– La course d’orientation : au taquet mon biquet, fallait gagner (hé) ! Cette saloperie de boussole a bien failli s’exposer contre un arbre un paquet de fois. (La faute à la génétique, je décline toute responsabilité) ou éventuellement à 2-3 problèmes perso.

– Le badmington / ping-pong tennis de table : trop easy, je révisais tous les weekends dans le jardin, à en essouffler Papa.

Le rugby / foot : qui aime se faire plaquer steuplé ? Le seul avantage, c’était de plotter d’approcher les garçons !

rugby

Et vouuuus, z’avez fait quoi ? Quels souvenirs, quelles anecdotes chelou ??
Des bisous,
Vos gonzesses

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

11 Réponses pour Le sport quand t’es gamin

  1. Largilou dit :

    Le Judo : Sauf que j’avais pas envie de faire mal aux autres étant petit. Du coup en compèt… ben je dois être le mec qui a le plus de médailles de bronze de toute le département (Non je n’étais pas mauvais!)

    Le Basket : Des poussins au minimes… après ma croissance a décidé que je ne dépasserai pas le mètre73, emmerdant pour le basket.. Non mais Tony Parker il est pas grand non plus? 1 mètre 83 quand même ? Prends ça Mimie Mathy !

    Du coup : Le foot. T’arrives dans une nouvelle équipe ( une new team, comme dans Olive et Tom Tom Olivieeeeeer) tu connais personne, normal… donc on te place au poste de merde : arrière droit ! Loose ! En plus impossible d’avoir la hype de Lilian Thuram parce que… ‘fin bref. Et la tu fais plein de montées, t’oublies que t’as des poumons, rien à foutre, ça marche à peu près pas mal ! Bing promotion, milieu de terrain. C’était mon poste préféré, au début sur les côtés, à la fin au centre, pour bloquer les montées (et arracher des tibias). On te teste une fois en attaque. Problème : T’arrivais à marquer beaucoup pus de buts à 20 mètres qu’à 3 mètres (logique ? Vous avez dit logique?) ton entraineur a mis quand même un match à capter. Le foot, un sport cérébral ?

    La Boxe : pour se fixer un nouveau challenge. Ben il restera fixé le challenge. Après plusieurs entrainements ou tu rentres avec une migraine (ah ben oui mon brave monsieur, les coups à la tête c’est pas bon) tu te dis que vaut peut-être mieux arrêté pour ta santé mentale et physique ! Tu seras pas le prochain Mohammed Ali…en même temps vu comment il est maintenant…

  2. Yvon Emmanuel dit :

    Accroches toi bébé!
    Judo-Jujitsu: 8 ans, je déchirais bien à l’époque, jusqu’à l’âge affreux de 14 ans où tu t’entraines avec des golgoths de 110kgs, qui te font passer par la fenêtre du 1er étage du Dojo (Chami tu vois l’office de tourisme au dessus de l’embarcadère… ben voilà!), ce jour là j’ai décidé d’arrêter! Je me suis pris une raclée par le champion olympique handisport, il était peut-être aveugle mais t’inquiète il savait te faire pleurer! Le sport qui t’apporte sérénité (pour un enfant hyper-actif comme moi c’est le top!) et qui t’apprends à te maitriser
    Futbal: Ouais 3ans de ma vie en ailier gauche (Frank Ribéry t’as vu!)
    Planche à voile: 2ans de galère l’hiver à se les geler avec 3 combinaisons parce que l’eau est à -28 degrés! Avec un peu de bodyboard quand le temps le permet! (tempête-houle tout ça tout ça!)
    Volley: 3ans de UNSS, j’ai pas la taille mais mon service est imparable… au filet je passe dessous à l’aise (c’est une technique)!
    Aikido: 2 ans avec Kant, trop zen, trop efficace, tac-tac l’étranglement et hop je te casse le bras en 1, 2, 3 mouvements! bisou!
    Rugby: A l’université, et après quand j’ai le temps, entraineur des sales gosses! Bon pour le corps et la tête!
    Trail: Rien de mieux que de courir dans la nature et d’en chier comme c’est pas permis! Bon pour le corps et la tête sauf quand t’es genoux te lâchent en route
    Le pire: l’escalade, non mais faut être con, monter sur un mur, j’suis décidément pas Spiderman, les arts du cirque aussi, j’ai une tête de Bozo le clown?

    • En Mode Gonzesse dit :

      Je suis assez pour que tu te défoules sur autre chose que sur nos gueules ! Continue ! Bientôt le surf en Australie ! Bisou mon lapin ! coeur coeur love !

  3. chloé dit :

    moi j’ai fait 10 ans de gym, niveau naional steuplé 🙂 et puis mon entraineur m’a dit: maintenant que t’as fait les champoionnats de France, tu choisis: soit la gym ça devient ta vie et tu t’inscris en sport études, tu fais carrière et tout le bordel, soit tu continues en club, mais on pourra pas te faire progresser davantage les programmes sont pas adaptés, ect… du coup, j’ai tout arrêté (au sommet de la gloire, ça valait mieux ^^), en plus mes copines arrêtaient aussi, et je ne voulais pas faire 6 h de gym/jour, je ne m’en sentais pas capable, déjà 10h par semaine c’était pas mal… du coup, j’ai enchainé avec 1 an de modern-jazz avec ma meilleure amie, et j’ai repris cette année la gym (dans mon ancien club) pour le fun, pour “voir”, bah putain, c’était pas jojo!! Genre j’ai dû prendre 10 kgs entre-temps (et pas que du muscle ma bonne dame), et bizarrement le salto arrière passait légèrement moins bien… quand à la froussarde à la poutre (mon agrès préféré – à l’époque) que je suis devenue, je ne vous en parle pas… même un équilibre me terrorisait (alors qu’on est à 1m15 du sol, hein, je le rappelle…) mais bon le bonheur aussi de retrouver un semblant de condition physique… bref le sport c’est la vie (bon ok j’exagère)…
    L’année prochaine, c’est escalade! (je sais pas, une envie, comme ça, sortie de nulle part…) ^^ vous faites du sport l’année prochaine vous?

  4. Magalie dit :

    J’ai eu un prof fabuleux qui nous avait fait faire de la pétanque et du golf. Ça c’est du sport !

  5. Winston dit :

    Lutte: Paye ta formation en tortue!

    Escalade: Quand t’as monté le panneau incliné à 4 mètres de hauteur, tu t’asseois dessus et tu regardes le vide. Brusquement, tu te dis qu’au final, tu ne vas plus redescendre!

    Lancer de Javelot ou reminiscence de la chasse aux mammouths.

  6. Paula dit :

    Moi aussi j’ai eu une vraie révélation pour le volley et pourtant, c’était pas gagné.. Le truc que je n’ai jamais compris : c’est l’acrogym. Bon, je suis un peu de mauvaise foi. J’adorais ça jusqu’au jour où je me suis retrouvée en position de 69 avec Guillaume alors que notre acrobatie venait de se péter la gueule… Bref, la TEHON

  7. Ma dit :

    Perso comme je suis une grosse balance qui change d’avis toutes les 3 secondes, j’ai changé de sport à peu près tous les ans, mais là n’est pas la question ! Je voulais juste balancer ma Cha qui a omis de préciser qu’elle a fait de la danse (modern-jazz ?) avec bibi pendant un ou deux ans je ne sais plus ! Je payerai cher pour retrouver des photos de cette époque et ainsi nous revoir en caleçon noir moulax à mort 😉

    • En Mode Gonzesse dit :

      ouh la connasse !!!!
      J’avais complètement zappiert !!!!!!!!!!!!!!!
      Surtout le moment de la prise de mensurations pour les costumes = les jupes en papier crépon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  8. Titi dit :

    Y avait pas de Sébastien en classe, t’essayes de couvrir qui ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*