Un weekend chez 3 mecs

Publié le 6 mars 2013 | Hommes, Humeurs

On s’en parle ou pas de nos amis les hommes ? La réponse « ou pas » n’étant pas envisageable sur un blog de gonzesse comme le nôtre, let’s go !

En tête de gondole, mon copain des bois, mon ami de toujours, que dis-je la prunelle de mes yeux (j’anticipe les agressions à venir) : Manu, déjà aperçu ici (canon hein ??? ouaiiiiis bogoooooooossss le potooooo). Je te pose le contexte : le mec est breton, pire, insulaire (mais ouiiiiiiiii tu connais l’île de Groix), ça en dit long sur le caractère disons difficile du gars. Mais ce mec, c’est mon poto, vous allez vite comprendre pourquoi.

On débarque donc, mon lisseur et moi, chez ce monsieur, installé avec 2 potes à Galway. Que je ne connais pas… encore. Quelques appréhensions avant de partir, non pas sur la propreté de ces messieurs, on est pas des bêtes, mais sur les petites habitudes quotidiennes, la façon de voir les choses. En fait LEUR façon DESUETTE de voir les choses : ils s’en branlent de tout. Alors que moi, BAH DU TOUT : « je branche où mon lisseur » ? « Attends 2 min j’ai pas maquillé mes sourcils » j’exagère à peine. Vous l’aurez compris, la roots attitude c’est pas mon truc. Du coup, je m’étais dit que j’verrai bien « sur le tas » (façon d’parler, le prenez pas mal les gars, c’est pas vous le tas).

 

Choc des cultures donc, l’occasion de faire un point :

Salle de bain

– Prépare ta valoche Ryanair : « Vous avez un sèche cheveux ? »« Euhhh j’ai le radiateur de salle de bain, il se trouve à 1m90 donc je l’utilise comme tel, il souffle vers le bas » … Jte demande pas pour le lisseur du coup… « J’ai un fer à repasser… quelque part »« J’ai pas de shampooing au fait, ça abîme les cheveux » C’EST NICE, JVAIS ÊTRE AU TOP.

–  « Tous tes produits là, ça passe à la douane ? » MEC c’est calculé tout ça, 100 mL max, je suis AU TACQUET, j’ai les tubes Sephora pour mettre le shampoing, des échantillons accumulés toute l’année pour quand je pars en weekend, T’INQUIÈTE JASSURE

« Tu prends des bottes en caoutchouc, on ira se balader ? » – Comprendre ici : crapahuter dans la boue. J’AI PAS DE BOTTES EN CAOUTCHOUC, J’AI PAS DE BASKETS, jprends mes converses en cuir tu fais chier.

–  C’est cool j’ai mes règles, je vais leur laisser mes tampax en souvenir. Et jpourrai pas niquer.

Activia– « Je t’ai acheté des draps tiens, pour que tu sois bien » rohhhhhhhhhh amouuuur de copainnnn <3 « J’pense pas que tu veuilles dormir dans les miens et les multiples ADN qu’on y trouve »DÉCÈS

– Il me faut 40 min pour être prête le matin, je trouve ça hyper raisonnable étant donné le taf en amont. Et bah le type réussit à trouver ça trop long, et vient m’agresser 10 min après sa douche, à peine le temps d’enfiler une culotte.

– Le frigo est vide, mais tu trouveras toujours des bières et 1 activia 0%… Ah ces hommes…

– Côté vocabulaire, on est un peu rustre… « Celle-là elle mérite, demande à Marc » ou « Elle tend le bâton » dès qu’on croise quelqu’un. Mieux encore « Je l’ai déjà troussée une fois ou deux »… Ils appellent ça être « Chasseur-cueilleur ». J’ai mouru.

 

Et malgré tout ça, je repars encore et toujours avec la boule au ventre et la gorge serrée, parce que ce type, c’est mon coupain, qu’il est trop attachant, qu’on rigole bien, qu’il comprend tout de moi et qu’il sait me secouer (non, pas comme ça) : Chambre

– J’ai été une princesse pendant 4 jours, appart de fou, ma suite perso avec chambre + salle de bain (« J’ai lavé les toilettes, un vrai boudoir ! »), mon balcon, mes draps propres, ambiance rugbyman en option, le kif.

– Jpourrais aussi vous parler de son gel douche à la menthe, dont l’effet frais (dur à dire ça éféfré) est particulièrement frais sur certaines zones. COUCOU DU MATIN !

– Il porte ma valise en râlant tout le trajet, soit disant j’ai ramené des briques du nord… n’imps, ça passe pas à l’avion !

– Il marche moins vite pour que je réussisse à suivre

Manu– L’appart est nickel, à bat les clichés, ces mecs sont des amours, pas des porcs. A peine tu te sers un café que la boîte est déjà rangée dans le placard.

– Il m’apprend toujours plein de choses, m’amène dans ses endroits préférés, toujours canons !

– Il a toujours des gestes d’attention pour moi, et j’adore cette place que j’ai dans son cœur, bien plus importante que celles qu’il a tronchées par le passé. (au secours, j’parle pareil, sortez-moi d’là)

– Il me présente ses potes, et leur demande de prendre soin de moi quand il doit m’abandonner 5 minutes (on le sait que c’est pas nécessaire, mais c’est chou non ?)

 

Et vous, des anecdotes de vie commune avec ces mâles qu’on aime fort ?

On reparlera p’tet un d’ces 4 de l’amitié Homme/Femme mais moi j’y croiiiiiiiiiiiis (encooooooooooooooooooore onnnnnnnnnn essssst vivannnnnnnnt quannnnnnnd onnnnn est mooooooort ???), et j’aime ça !

et je t’aime fort mon lapin <3

pp chachaQuant à nous, on se retrouve vite pour quelques photos de mon weekend.

Des câlins,

Chacha

 

PS : cet article a été rédigé au dos de mon billet d’avion, dans le car du retour, avec un stylo GuinessCHIALE AVEC MOI

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

7 Réponses pour Un weekend chez 3 mecs

  1. Moe dit :

    Je me souviens de ma coloc en Angleterre. Je partageais ma salle de bain avec un mec et je me suis rendue compte deux mois après qu’il me piquait ma brosse à dent. Suicide !!!
    Sinon les soucis avec les mecs c’est les traces dans les chiottes, les produits qu’ils laissent pourrir au fond du frigo et les poils dans la baignoire (classique). Sinon c’est cool !

    Hâte de voir les photos 🙂

  2. Marion dit :

    Beau l’article
    mignon d’amour !

    • En Mode Gonzesse dit :

      T’as vu ça, mon cœur pleuuuuuuuuuuure des larmes de Guiness !
      Dis-donc c’est quoi cette coupe de bombasse là !!!!! kiffante !

  3. Marcelle dit :

    J’aime la mention poss scriptum de cet article

    • En Mode Gonzesse dit :

      En plus j’étais calée à côté d’une irlandaise typique en legging/similir cuir bien bien suicide, elle s’est retapé son make-up dans le car (pire que moi !), en mode je claque ma naked 1 sur la tablette NOR-MAL !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*