Conseils à un(e) futur(e) tatoué(e)

Publié le 9 octobre 2012 | Humeurs

TATOUE-MOI sur tes seins. Fais-le du bout de meeeeeeeeeeeeees lèvres

Ouais, je sais, jpouvais pas faire pire comme référence musicale.
Jvous rassure on ne va ni parler Mozart l’opéra soit-disant rock, ni  parler lèvres sur tétons (dites donc, elle est sexe cette chanson en fait, jvais ptet revoir mon jugement..)

On va donc parler TATOUAGES !

Point culture (pratique, à replacer pendant les diners)
A l’origine, les tatouages étaient le signe d’appartenance à un groupe (pirates, militaires) ou servaient à « marquer » différentes « catégories » (prisonniers, détenus en camps de concentration, esclaves).
Plus tard, ça s’est un peu démocratisé. Mais pour la plupart des gens, ça fait faisait  « mauvais genre ». C’est dommage, chacun doit être libre de s’exprimer comme il le souhaite (et de faire c’qu’il veut d’son corps, bordel).
Même mon chat s’exprime (ouais, Kitty est tatouée, c’te rebelle de ouf !)

Conseils à un(e) futur(e) tatoué(e) (c’est cadeau)

être sur(e) de soi. Bah ouais, c’est un conseil idiot, mais important. Un tatouage, c’est pour la viiiiiie, donc on prend le temps de bien y réfléchir. Au style, à l’endroit où on le fait, à la signification, au choix du tatoueur. On y va pas en mode « même pas cap de se faire tatouer ?! »
– Si on a un doute, on peut commencer par du henné, ou par du semi-permanent, y a moins de risques.
– On s’assure que le tatoueur est bon.. J’ai pas de formule magique à ce sujet, vérifiez juste 2-3 points. La propreté du cabinet ; le matériel stérilisé, neuf ;  le feeling (être sûr que vous vous comprenez bien).
– On laisse au moins un mois entre le 1er contact avec le tatoueur et le rdv final. Pourquoi ? Vouloir se faire tatouer c’est une chose, avoir un rdv fixé c’est beaucoup plus réel, et « flippant ». ça laisse donc (encore) un bon temps de réflexion.
– On choisit bien son emplacement, en prenant en compte sa vie, son boulot. Les tatouages ont encore mauvaise image pour beaucoup de gens, malheureusement.
– On choisit bien son motif
A bannir, donc : les reproductions de photos, les phrases dans une langue qu’on ne parle pas et dont on ne peut vérifier le sens,  la tronche recouverte,

les tatoo en mode blague avec son nombril (ou autre..), les déclarations d’amour ou même juste le prénom de son/sa chéri(e) (même si « ça va durer toute la vie voyons !! »), les dessins de ses enfants..WTF ? (non, un dessin d’enfant, même du sien, c’est PAS JOLI !)

 

Le Jour J

On ne boit pas pour oublier qu’on va douiller. L’alcool fluidifie le sang, bonjour l’hémorragie après !
– Si vraiment on a peur de la douleur, on se badigeonne 1h avant de crème EMLA (celle utilisée pour percer les oreilles des petites filles – sur ordonnance, ou en faisant des yeux doux à son pharmacien). A voir avec son tatoueur, certains refusent.
On se lave avant (valable aussi quand on ne va pas se faire tatouer, l’hygiène bordel !). Tatouer c’est perforer la peau, donc risque d’infection si c’est pas tout nikel.
– Le bourreau gentil mossieu va commencer par faire un joli décalcomanie sur votre peau. Surtout, si quelque chose ne convient pas, IL FAUT LE DIRE. Ne pas hésiter à faire le/la relou(e). OOOh c’est sur toi ou c’est pas sur toi ? Bon…
– Le tatoueur désinfecte la zone à tatouer, et c’est parti mon kiki !
– On serre les dents (surtout si on a pas mis de crème…)
– Il re-désinfecte, puis applique une pommade et un pansement.
– Merci, bonsoir !

Et après ?
On veille à ce que le tatouage soit bien gras pendant 15jours au moins (avec une crème que vous conseillera le mossieu) et on désinfecte tous les jours. On évite les bains au début, et le soleil, un peu plus longtemps (certains disent 1an, à voir..)

S’il ne me plait plus ?
T’as plus qu’à braire…. (braire = pleurer, pour les non picards qui nous suivent…oui c’est une langue si glamour…)
Deux solutions possibles : l’effacement au laser (en cabinet car c’est un acte médical, cher et douloureux) ou le recouvrement (t’en refais un par dessus quoiiiii)

Et en vieillissant ?
Bon, on va pas se mentir, ça sera surement très laid. Autant un tatouage bien fait peut être canon, autant sur une peau flétrie, bah…pas top quoi.
Mais si on l’a fait pour les bonnes raisons, avec une vraie signification, ils finissent par faire partie de soi. En ce sens, je suis persuadée qu’on ne peut pas les regretter.

Pour finir, un florilège de petits tatoo tout mimis et pas du tout mauvais genre (à base de love, d’étoiles et de zoiseaux, oui je suis un bisounours ambulant !)

 

 

pp amandineWith all my love,
 (non c’est pas moi tout ça..j’ai qu’une nuque, voyons…)

Bises, Amandine

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

13 Réponses pour Conseils à un(e) futur(e) tatoué(e)

  1. Tes tatouages, tes tatouages, tes tatouages!!!
    (P.S.: dans la catégorie horreur, j’ai vu un mec qui s’était fait tatouer un paysage de « où est Charlie » sur le dos… WTH?)

    • chuuuuut c’est top secret !! 😉
      non mais les miens sont perso et symboliques, je les ai pas fait pour être « fashion », donc je ne les expose pas au grand public. voila ! ^^
      pi t’as qu’à mieux regarder les 1eres photos…chut !

  2. Moe dit :

    Je vois que tu n’as pas trop parlé de la douleur, tu essaies d’oublier ou bien ?
    Parce que j’aimerais savoir si ça fait mal comme ça, si ça picote, ou si c’est l’horreur comme un accouchement par exemple ?
    Merci d’avance pour ton témoignage 🙂 🙂

    • Normal, avec la crème on sent pas grand chose !
      Sans en mettre, difficile à dire. Tout dépend de la résistance à la douleur de chaque personne, et surtout de l’endroit où on le fait ! certaines parties sont plus sensibles que d’autres (en résumé, les endroits ou ya moins de « graisse » comme le poignet, les côtes, le pied, par ex).
      Tout dépend aussi du dessin, plus c’est détaillé, plus il faudra repasser au même endroit, et plus ça sera douloureux.
      Mais en tous cas, ça reste supportable, on n’est pas des masos non plus !

    • Moi je suis sure que tu meurs la mouette !!! L’écoute pas, elle me l’a foutu sa crème pour les gosses avant de me percer les oreilles, et bah j’ai quand même eu trooooooooooooooop mal !!!!!! Chacha

    • LN dit :

      Dans ce cas-là faut demander à une femme tatouée qui a des gosses 😀
      Avant le tatouage le tatoueur t’explique que ça va faire mal comme une griffure sur un coup de soleil, et je trouve que ça décrit carrément bien la douleur ! Mais on s’habitue (parce que ça dure longtemps…).
      [Veuillez prouver que vous n’êtes pas un robot, MDR !]

    • Je ne sais pas de quoi vous vous plaignez les majorettes!
      Pas de crème, derrière l’oreille = des chatouillis!!! J’ai mm rigolé, le tatoueur m’a dit de me calmer sinon il allait déraper!
      J’espère qu’à l’accouchement j’aurais pas une crise de fou rire, les sages femmes risquent de mal le prendre ^^

    • nianiania… bah c’est tout, vous êtes des courageuses et moi chuis une flipette de la vie, on me refera pas !!!

  3. Magalie dit :

    Énorme le tatouage des dessins des enfants… les tarés ! Des fois j’y pense au tatouage, mais je suis pas encore sûre à 100 %, alors j’attends 🙂 Sans parler de la douleur quoi…

  4. Bastien dit :

    Bien ton article petite soeur, on vérra si moi ça me fait mal, premier tatouage le 30 janvier 2013 ! j’ai hâte ! (bien sur sans la crème je suis un homme 😉 )

  5. Pingback : Recherches google 2012 qui ont abouti sur notre blog | En Mode Gonzesse - Le Blog

Répondre à Bastien Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*