[Première Fois] Je teste l’hypnose : a priori VS ressentis

Publié le 19 décembre 2019 | Lifestyle

Salut chaton !

Je te retrouve aujourd’hui pour une nouvelle édition de ces articles “première fois”.
Et autant te dire qu’on y va franco, puisque je vais te raconter mon expérience avec l’hypnose. T’es toujours là ?

Pour la petite histoire, j’ai été contactée par Manon Ouziel il y a plusieurs mois maintenant, dans la lignée de mes vidéos sur le lâcher prise.
Manon est praticienne en hypnose : elle aide les gens à atteindre leurs objectifs en utilisant l’hypnose thérapeutique comme un outil pour renforcer la volonté. Basée à Mulhouse, elle consulte chez les particuliers, les entreprises, mais aussi de plus en plus via Skype pour les gens qui n’auraient pas choisi l’Alsace comme terrain de jeu 🙂

L’objectif de nos échanges, et je t’en reparle très vite en vidéo, c’est donc d’expérimenter l’hypnose pour optimiser ma gestion du stress et de mes émotions.
Voilà 2 mois que je teste cette forme de relaxation où la conscience naturelle est apaisée et où le subconscient prend le relais. J’vais pas te mentir, au début on flippe, on se pose 43958635496 questions. Je reviens avec toi sur les a priori de cette technique, et te donne mon ressenti après coup.

A priori n°1 : J’vais sleep !

Je pense qu’on part tous de ce principe, mais c’est pas vraiment l’heure de la sieste ! Certes on prend ce temps pour soi, pour se rencentrer, se retrouver et aussi pour couper… mais l’état de conscience est plus proche de la veille que du sommeil.
Les thérapeutes parlent d’un état particulier pendant lequel on est là… ou pas ! J’ai souvent eu l’impression de rater des choses, de partir très très loin puis de me raccrocher à une branche à un moment pour revenir. Tout ça en 3 secondes chrono. Un peu comme quand on est plongés dans nos pensées dans le métro et que PAF, c’est déjà le moment de descendre. Bref, la notion du temps est un peu chamboulée mais on est en “état modifié de conscience”, qu’ils disent.

 

A priori n°2  : J’vais plus jamais me réveiller !

J’ai toujours été accompagnée par Manon sur mes séances, donc j’ai pas vraiment flippé de tout ça. C’est la voix du thérapeute qui nous réveille en douceur avec un compte à rebours, même dans les séances solo que j’ai faites par la suite. Solo chez moi j’entends, mais avec le son de Manon dans les oreilles.
Aucun risque de rester bloqué(e), on finit toujours par se réveiller. Et à nouveau, l’état de conscience est parfois lointain mais bien présent. Si le facteur sonne ou qu’un feu se déclenche dans la cuisine (admettons, on passe du tout au tout ^^), ton inconscient réagira dans la seconde et te réveillera aussi sec.

A priori n°3  : J’vais plus rien contrôler !

Bon évidement, on commence par bien choisir son thérapeute. Un praticien qui a suivi une bonne formation, quelqu’un qu’on vous aura chaudement recommandé… la base ! Normalement, cette personne n’est pas là pour nous demander d’obéir à des ordres.

Ensuite, on éteint la télé et toutes ces émissions où les gens finissent par faire le crapaud dans la rue parce qu’un rigolo de service leur a demandé. On a pas ce time.

Enfin, on se dit que l’hypnotiseur a un pouvoir très relatif, qu’on reste maître de nos comportements et qu’on sera capable d’interrompre l’expérience à tout moment. Pendant la séance, il va nous faire des suggestions pour nous embarquer vers telle ou telle situation qu’on va parfois accepter, et parfois complètement laisser de côté. Certaines propositions nous parlent davantage que d’autres, et surtout on garde notre esprit critique dans cet état. Impossible donc de nous manipuler, nous faire faire des trucs contre notre gré, notre morale ou nos valeurs. Auquel cas de toute façon, tu te réveilleras illico.

 

A priori n°4 : J’vais tout oublier, à quoi bon ?

J’vais pas te mentir, j’me souviens pas de tout. Après chaque séance, Manon m’envoie un enregistrement audio de ce qu’on s’est dit, pour que je puisse retravailler solo à tout moment. Ces enregistrements, je les ai réécoutés une bonne 20aine de fois chacun. Et pourtant, j’ai l’impression d’y découvrir quelque chose de nouveau à chaque fois. Mais c’est parce que selon le moment, selon mon état, je suis plus ou moins sensible à certaines de ses propositions. Celle que j’avais complètement laissé passer la fois précédente me plaît beaucoup aujourd’hui et PAF, un nouveau chemin de pensées s’offre à moi.

Au final, je crois que le subconscient se souvient de toutes les infos, mais qu’on choisit celles qu’on a envie de suivre selon la séance.

A priori n°5 : T’façon sur moi, c’est sûr ça marchera pas !

On m’a souvent proposé de faire de la méditation lorsque j’évoquais en vidéo ma personnalité tout feu tout flamme. J’ai toujours bloqué, je me voyais pas me lancer solo dans cette aventure, même avec une appli. Par contre, j’ai toujours su que je n’aurai aucun mal à me laisser embarquer par ce type de séance. Au fond, je savais déjà que j’en avais besoin.

Je crois que tout le monde est hypnotisable. A condition d’avoir envie d’essayer, et d’être en confiance avec son thérapeute. Bien sûr, ça dépendra aussi de son taf à lui, est-ce qu’il va réussir à capter notre attention. Manon a fait ça très bien la première fois, on a parlé de moi quelques minutes – quelques minutes qui m’ont semblé insignifiantes d’ailleurs – mais qui l’ont bien aidée à faire mon portrait et à créer un contexte adapté à mon histoire par la suite. Je peux pas parler pour toute la terre bien sûr, mais ça a fait mouche !


Retrouve ici tous les articles “Première Fois” :
le premier run
le stade de foot
la nuit à l’aéroport
le premier pet (mon dieu)
la salle de sport

la moto
vendre sur le bon coin
un bébé à la maison
un barbecue dans mon jardin

l’achat immobilier


 

Et toi chaton, t’as déjà eu envie de tester l’hypnose ?
On se reparle tout bientôt de mes avancées en vidéo, mais n’hésite pas d’ici là à contacter Manon de ma part si son boulot t’intéresse !

Love,
Chacha

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*