La fish pédicure : suce mes iep’s !

Publié le 6 novembre 2013 | Beauté

(mes iep’s = mes pieds, si tu ne comprends pas cette merveilleuse expression made in Mona)

On a testé la fish pédicure.

Photo validée par Georges Tron

Photo validée par Georges Tron

On va casser direct tout le suspense potentiel : On n’a pas aimé.
Faut dire que de base, on n’est pas très fétichistes des pieds, mais pour toi, pour l’histoire, pour vivre dangereusement, on a voulu tester.

Chacha me l’a donc offert pour mon anniv (note pour moi-même : peser ses mots et éviter les “Oh ça serait marrant de tester ça, ça a l’air trop chelou/dégueu” en sa présence)

On s’est donc rendues en une magnifique journée pluvieuse dans un institut spécialisé de ch’nord, le pied propre et l’ongle nu.
J’étais en tong. L’ongle nu. Je répète : l’ongle nu. Aka traumatisme interglactique. Bref, passons.

Une fois arrivées, on nous a lavé et désinfecté les pieds. La nana a aussi checké qu’on n’avait pas de champi ou autre truc bien ragoutant, histoire de ne pas contaminer les poiskaï.
Puis direction les bacs… Ah, c’est avec tous les autres gens ? Bien, bien… Et juste devant l’entrée (à baies vitrées, en plein vieux Lille) ? Bien bien bien. Ca fera plus de monde pour se foutre de nous…

Parce que la suite a été un vrai sketch, tu t’en doutes.

Au “top” de la nana, on devait plonger nos deux pieds en même temps dans l’aquarium. Dis toi que 5 minutes après le top à la vachette – voire plus – on avait toujours les pieds en l’air.

On a finit par se faire violence – Chacha a eu plus de courage que moi et s’est lancée la 1ere – et les poiskaï nous ont sucé les ieps.

Concrètement :

Mon air le plus ravi

Mon air le plus ravi

Ça chatouiiiiille !  Mais tellement ! Ça chatouille, mais c’est pas franchement agréable. On est restées crispées tout le long, surtout moi. Et ces bestioles ne venaient pas nous machouiller où il fallait en plus. De où j’ai besoin d’un suçage de la cheville, steuplé ?
Bon, évidemment, c’est pas non plus un moment de torture hein, tu nous connais, on en rajoute 20 caisses à chaque fois. Mais c’est quand même désagréable. Et à voir les têtes de certaines de nos voisines, on n’était pas les seules à le penser.
Par contre on s’attendait à des poissons plus gros, et à en avoir beaucoup plus.

Et après ?

Tu remets tes chaussures, merci, au revoir.
La honte de remettre les tongs après ça, parce que si les suce-iep ont commencé le travail, c’est loin d’être fini. Et c’est surement pas la faute aux 10minutes perdues à faire les chochottes, non non.
On a clairement vu la différence avant/après : c’était pire après !
Tu sais, ça faisait comme si on avait laissé nos pieds trop longtemps dans l’eau (ce qui est le cas, ci-mer Amandine pour ton intervention) : peaux molles, qui se barrent à moitié.
Parce que évidemment, on avait pas fait de pédicures les semaines précédentes pour que le suçage de iep soit bien efficace. Tu vas chez l’esthéticienne déjà épilée toi ? Bon !

Attention, je ne critique absolument pas la méthode. Ce résultat est en grande partie de notre faute, parce qu’en plus de mettre 15ans à se lancer, on bougeait les pieds. Bah ouais, mais va rester immobile quand ça chatouille toi !

Je pense que le suçage de iep est un bon début pour une pédicure : il faudrait enchainer ensuite par un gommage manuel.

Par contre, pendant qu’on faisait notre cirque, on a vu les gens tourner autour de nous. Dans les mêmes bacs.
Je me pose donc deux questions :
– ça serait pas un ptit peu pas trop hygiénique, d’enchainer les gens dans les mêmes bacs ? (Même si on leur a lavé les pieds avant)
– ils sont jamais rassasiés, ces poiskaï ?

Tu l’auras compris, on ne pense pas retenter l’expérience.

Mais plein de gens sont adeptes, alors si tu n’as jamais essayé, c’est à faire au moins une fois !

pp-amandineTenté ? (surement que oui, tellement cet article te vend du rêve)
Et si tu as déjà testé, et approuvé (ou pas), n’hésite pas à défendre (ou pas) le suçage de ieps

Bises
Amandine

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

6 Réponses pour La fish pédicure : suce mes iep’s !

  1. Paula dit :

    Attends mais il y a 3 poissons dans le bac. Foutage de gueule !

    mais sinon cet aprem là n’était pas complètement à chier puisque vous avez eu l’honneur de me voir ensuite :-p

  2. Moe dit :

    Vous venez de me faire économiser 30 boules, merci !

  3. Comme toujours, vous m’avez fait mourir de rire avec vos aventures les filles ! J’adore votre style 🙂
    J’avoue que moi non plus ça ne m’a jamais vraiment tentée la fish pédicure : en dehors du fait que je trouve ça chelou/dégueu, je pense que je serais flippée à l’idée d’avoir tous ces poissons qui me mordillent les pieds (bon, je suis une flippée de la vie aussi, hein). En tout cas cette expérience vous aura au moins appris une chose : la poiskaï, c’est petit, mais qu’est-ce que ça bouffe !!! 😉
    Et aussi de faire gaffe à ce qu’on dit devant Chacha. Parce qu’après, on paie cher 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*