Cook & Go – Cuisine et Casse-toi

Publié le 17 avril 2013 | Lifestyle

Mon métier c’est traductrice. Et toi ?

Allez les gars, aujourd’hui on parle cuistach, bouffe, petit gueuleton, ou autre collation. J’ai une gueule à collationer sérieusement ?
Titi, que vous connaissez bien, m’a offert un cours de cuisine. Normal. Pas d’occaz spéciale, si ce n’est pour me rappeler que je suis nice ! Rendez-vous pris chez Cook & Go, après avoir choisi mon menu sur le site. Le principe ? Un atelier de cuisine en groupe, on prépare tous les éléments, et on rentre à sa maison avec ses barquettes et les indications de cuisson au four. DSCF0994

Tu choisis un menu entier pré-établi. Pas évident de trouver une entrée, un plat ET un dessert qui vont tous te faire kiffer. T’as envie de piocher à droite à gauche. Le plat indien là-bas me parle trop, mais AU SECOURS l’entrée aux lentilles. Je me rabats sur du classique, en imaginant des goûts qui me plaisent tous, et des choses que je pourrai refaire facilement.

J’arrive à 19h45, normal, rendez-vous à 19h30. J’me suis perdue, on s’en reparle à l’occaz. (si jme suis pas pendue sous la douche)
La chance me sourit pas, la cuisto (une nana qui a clapsé s’est reconvertie après 10 ans à bosser dans une banque tu m’étonnes) me dit que c’est un cours particulier : “Personne ne s’est inscrit au même cours que vous”. Le moment de se poser les bonnes questions ? Pas l’temps (comme faf la rage), c’est tipar !

 

L’entrée : Des croq’n roll

Des croques-monsieur Rock&Roll. Du pain de mie (on enlève la croute pas beau la croute), deul’ crème, du jambec et du comté. Et il est où Jimmy Page là ?? Le seul côté Pump It Up, c’est de rouler le croque, et de le piquer avec des cure-dents. Soit, mais le pain part en c…acahuètes, ça tient pas, et la cuisson n’est pas uniforme, c’est moche. Une salade et une vinaigrette, soyons clairs, j’ai rien appris. Mais on peut pas dire que ce soit mauvais à la dégustation !

DSCF1002

 

 

Le plat : Coquelet à la vache qui rit et saveurs provençales

DSCF0963

DSCF0965

On prépare la farce, qui servira à la fois à contiser (coucou j’ai appris un mot = placer la farce sous la peau) le coquelet et farcir les courgettes. Des lardons, des tomates confites, de la vache qui rit, chapelure et huile d’olive, ça me plaît ! Contiser le coquelet, beaucoup moins ! Soulever la peau, le gras pas cuit sous les ongles, pas mon délire vous vous en douterez (jme sens pas bien jvais défaillir). On coupe les courgettes en tronçons, on les creuse et on “bourre” avec le reste de farce.

A choisir, j’aurai préféré qu’elle m’apprenne à découper un poulet ou son coquelet si ça lui chante. Arrivée à la maison, après les 45min de cuisson (et non 20 comme indiqué sur le tupperware), j’ai galéré à le charcuter et j’en ai même pas mangé 1/3 tellement ça me saoulait. Mais les goûts me plaisent, j’en referai facilement, certainement avec une escalope de poulet bien aplatie et roulée façon maki, farce inside, tu piges ?

DSCF1004

Le dessert : Sucettes chocolat-spéculos et compote pommes/poires

DSCF0968

On prépare la ganache (ce mot me plaît) : on fait fondre 5g de chocolat fondu (au secours les doses pour 1 seule personne), on écrase des spéculos, on ajoute de la pâte à tartiner, du beurre fondu et du cacao (t’as bien encore 10 kilos à prendre non ?). On mélange et on obtient une pâte qu’on fait durcir quelques minutes au frigo. Ensuite, easy de créer des boules, on pique dans des brochettes, puis tupperware.

Pour la compote, on coupe grossièrement la poire (contrairement à la brunoise qu’elle m’a fait faire = I-NU-TILE), et on fait revenir des lamelles de pomme dans du beurre. Puis on mixe le tout, et on ajoute la cannelle (ou on fait penser à la madame qu’elle a oublié la cannelle…).

 J’ai supprimé par mégarde la photo de ma clé USB du coup on l’a bien profond. Bisous

Pour tout vous dire, j’ai trouvé le menu beaucoup trop simple. Je sais c’est moi qui l’ai choisi. En gros, j’ai rien appris de concret (et je suis pas Paul Bocuse non plus), mais je retenterai le plat ! Elle fait tous les trucs un peu “plus difficiles” (gros guillemets) et on perd un temps fou et inutile à tout peser pour faire une vinaigrette ou à couper une poire en brunoise pour la mixer ensuite… Attention aux cuissons, si on est vraiment débutant comme le menu le suppose, faut pas se contenter des indications notées sur les cartons.

DSCF0978

Je suis rentrée à la maison à 21h30 (après 1h30 d’atelier), j’ai entamé le dessert à 23h passées, c’est pas une vie. Clairement pas possible d’aller se coucher avec tout ça sur le bide ! Oui parce que je trouve ça beaucoup trop consistant pour un repas du soir en semaine, même si j’ai mangé 1/3 du plat et 2 sucettes sur 5 histoire de, j’étais pas tranquille.

Je pense que je retenterai l’expérience, mais des choses plus compliquées. Je kiffe le principe, je pense que je kifferai encore plus le délire en groupe (bah tiens !). J’me la joue en mode Top Chef à nettoyer mon plan de travail entre chaque plat, à limiter la vaisselle alors que la madame use 3 cuillères à café pour goûter la vinaigrette… Mais c’était bonne ambiance, en détente, et elle a gloussé à mes conneries, c’est appréciable ! Et même qu’elle a pas été trop relou à essayer de me vendre tout son magasin !

 

pp chachaEt vous, vous avez déjà tenté les ateliers cuisine ?
Des plans à conseiller ?

Des câlins,
Chacha

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

8 Réponses pour Cook & Go – Cuisine et Casse-toi

  1. Zout dit :

    Alors OUI j’ai tenté les cours de cuisine! TROP BIEN! C’était Le Cercle Culinaire, en gros ça se passe dans un lycée hôtelier, en l’occurrence sur Amiens (St Martin) mais y’en a dans d’autres villes, et c’est un prof de cuisine qui fait le cours, et c’est en groupe, deux par deux et en tout on était 14. Je l’ai fait avec ma sista c’était un super moment de partage toutes les deux (IDEE CADEAU INSIDE).
    Ca se passe au lycée, donc cuisine et ustensiles professionnels.
    J’ai appris des techniques, style lever les suprêmes sur une orange sans gâcher la moitié, donc j’étais hyper contente d’apprendre des trucs et astuces, après y’a des choses que je savais déjà faire, genre une crème patissière (c’est un peu mon dada la patisserie aussi).
    C’est un peu un budget mais le cours a duré presque 5h (on était à la bourre) et très très convivial!

  2. Paula dit :

    Oui je comprends des trucs qui demandent plus de technique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*