[Revue] Une peau toute douce avec l’éponge Konjac

Publié le 25 août 2015 | Beauté

Salut les enfants,

On se retrouve aujourd’hui pour se causer d’un produit validé par tout EMG.
Amandine et moi-même donc, mais c’est déjà pas mal.
Sans trop de suspens, il s’agit de l’éponge Konjac, qu’on voit fleurir un peu partout sur la blogosphère beauté.
Remember, Amandine vous en parlait dans ses découvertes de juin, et au même moment, j’achetais la mienne chez Végétal&Vous. INCROYAP

Alors après quelques semaines d’utilisation, il est temps de vous dire ce qu’on en pense.
Et à quoi ça sert réellement, ce truc à première vue un peu chelou. On va pas s’mentir.

éponge

Quésako ?

> Point Wikipedia :
L’éponge Konjac est 100% naturelle, biodégradable et vegan. Pas d’additif ni de colorant, on est plutôt carrément clean.
Avant tout, c’est une plante donc, également utilisée en médecine et en agro-alimentaire en Asie depuis… à peu près perpette.
Perso, c’qui nous concerne aujourd’hui, c’est le côté cosméto du bazar. On fabrique l’éponge à partir des racines de konjac en poudre et de l’eau. Basta Cosi. Et on l’utilise pour le nettoyage de la peau.

> Texture : 
Bah texture Méduse, on voit pas comment vous décrire ça autrement. Mais méduse-qui-a-des-écailles, c’est possible ça ?
En fait on a plein de fibres qui forment des petits trous. Aux premières utilisations, c’est un peu visqueux même, d’où la méduse (même si j’ai jamais touché de méduse, qu’on s’comprenne bien). En tout cas, c’est pas désagréable.
Sinon, bah c’est une éponge quoi, donc c’est assez moelleux, et elle se solidifie façon pierre ponce au contact de l’air.

> Durée de vie :
La texture change au fur et à mesure, à force de sécher/se ramollir/d’être frottée un peu partout j’imagine.
Elle se désagrège sur les bords, les fibres s’abîment, les petits trous se « lissent ». Et surtout elle rapetisse un truc de dingue.
Il est conseillé de la changer au bout de 3 mois (si tu l’utilises tous les jours quoi), mais de toute façon tu te rends bien compte SOLO quand ça va plus. 

> Conservation :
On peut la laisser sécher sur le rebord du lavabo, ou bien sur un porte-serviette avec l’aide de la petite ficelle.
J’aime moyen la laisser traîner à l’air libre personnellement, mais il est déconseillé de la conserver dans un truc clos parce que justement, c’est important qu’elle durcisse bien pour ne pas accumuler les bactéries. Donc bon bah, pas l’choix Guy, je m’exécute. Et je rince à fond avant de l’utiliser.

zoom

Comment ça s’utilise ?

Pas besoin d’un bac+5, on passe simplement l’éponge sous l’eau pour la dessécher donc. L’eau tiède d’ailleurs, c’est toujours mieux pour bien ouvrir les pores ensuite. On l’essore délicatement pour bien faire pénétrer l’eau dans toute l’éponge. Elle se ramollit au fur et à mesure, ça peut prendre un moment si vous l’utilisez pas tous les jours et qu’elle a vraiment eu le temps de durcir.

On humidifie son visage avec l’éponge, et ensuite c’est parti pour un moment de puuuuuuur bonheur. 2 possibilités s’offrent à nous :
– Soit on s’en sert pour nettoyer sa peau et on dégaine son nettoyant habituel (toutes les textures « humidifiables » fonctionnent, que ce soit la mousse ou le gel)  qu’on applique directement à l’éponge. On fait gaffe sur les quantités de nettoyant, parce que l’éponge fait mousser encore plus le délire et décuple les effets des actifs ! On est pas dans son bain. Évidemment, on n’oublie pas de rincer abondamment, jusqu’à ce l’éponge – et donc sa face – soient bien propres.
– Soit on se fait juste un massage, un micro-peeling presque, avec des mouvements circulaires pour activer la circulation sanguine.

Franchement, ça prend 30 secondes, c’est super pratique et très simple à intégrer à sa routine (et on sait que c’est important les soirs de grande flemme).
J’ai toujours braillé à qui voulait bien m’entendre que pour moi, le nettoyage, c’était une fois par jour maaaaaxxx. Bah ce truc-là me fait changer d’avis. Si j’pouvais rentrer le midi juste pour le faire une fois de plus… Je suis à 2 doigts de poser des RTT exprès. #exagération
J’évite par contre d’utiliser un produit nettoyant matin et soir, car eux ils assécheraient ma peau 2 fois par jour pour le coup. Donc en général, je nettoie avec le gel d’Avène le matin pour retirer tout ce que j’ai accumulé pendant la nuit, et le soir, après mon démaquillage à l’huile, je masse « à vide » pour être sure qu’il ne me reste plus rien.

gel

Et ça marche vraiment ?

Comme souvent avec les produits de nettoyage, tu sens rapidement si ça te fait kiffer ou pas. Ici encore une fois, les effets sont immédiats :
– Douceur : Direct, tu sens ta peau très douce. Le nettoyage n’est pas du tout agressif, ça fait pas ressortir les rougeurs, c’est vraiment idéal pour les peaux sensibles. 
– Propreté : Le soir, ça finalise le démaquillage et le matin, ça nettoie la peau en profondeur (bien plus que si je n’utilise que le gel Avene SOLO en tout cas), t’es toute propre. 
– Détox : Elle exfolie le visage tout en douceur et nettoie les pores grâce à l’eau tiède notamment. Ça calme les poussées d’acné et régularise l’excès de sébum (pas négligeable en ce moment hein).
– Eclat du teint : Les cellules mortes sont bien éliminées, le grain de peau est plus lisse et la circulation sanguine est stimulée par le massage. Forcément, la peau est plus éclatante, plus jeune presque.

Je n’ai lu aucun point négatif sur l’éponge Konjac, et je plussoie – si ce n’est sur la texture chelou du truc qui peut faire flipper je le conçois. Le truc allie nettoyage en profondeur, et soin de la peau version complètement naturelle. Associé aux bons soins, adaptés à votre type de peau en tout cas, et à une fréquence d’utilisation régulière, on voit très vite la différence sur l‘éclat de la peau.

Je sais que vous êtes quelques unes à vous reconnaître lorsque je cause de ma rosacée. Les filles, ce truc-là est fait pour vous. 
Ce nettoyage léger est juste parfait pour mon type de peau. Évidemment, on a pas la même intensité de nettoyage qu’avec la Clarisonic, mais c’est bien plus utile au quotidien, et tant que j’ai pas joué gagné au loto hein…
Et en plus, il me permet encore et toujours d’éviter de passer par la case coton, on aime !!

Bon à savoir : Il en existe pour tous les types de peau, et même pour le corps. Et on peut également l’utiliser pour la toilette des bébés, c’est vous dire la douceur du truc !

PP chacha

J’ai donc eu la mienne dans la superbe boutique Végétal & Vous à Lille, mais vous pouvez aussi vous la procurer pour 8,50 €, directement sur le site de Lamazuna !

Alors l’éponge konjac tu connais ? Tu sautes le pas ? Ou tu valides pas les méduses ? Bisous d’amour,
Chacha

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

11 Réponses pour [Revue] Une peau toute douce avec l’éponge Konjac

  1. Magalie dit :

    J’en ai commandé une il y a quelques jours ! J’en lis que du bien, j’ai hâte de tester !!

  2. Marie R. dit :

    Coucou chacha ….
    Tu vois ta dernière vidéo sur les youtubeuses qui nous font acheter des choses ? : Et bah tu es la reine !! ^^ Je vais acheté ca dès que possible et la cellucup également ^^
    On dit « merci chacha » pour les bons plans =D
    Gros bisous
    Marie R.

    • En Mode Gonzesse dit :

      ahahah j’avoue y’a vraiment de chouettes découvertes en ce moment de mon côté, je suis ravie que ça te plaise aussi !!
      Même pas désolée, BAM !
      Bisous d’amour !!

  3. Mély dit :

    Coucou Chacha,
    Hé allez un truc de plus que je voulais acheter et que du coup je vais acheter… Merci chacha 😉
    Gros bisous d’amour de la fauchée!

  4. Lucie dit :

    J’en entend parler sans arrêt et je vais finir par craquer je le sais :p
    Ça à l’air top et le prix reste raisonnable.
    Bisous

  5. marie dit :

    Moi aussi j’utilise l’éponge Konjac !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*