Premier rencard – conseils et anecdotes

Publié le 18 mai 2019 | Humeurs

Bonjour,

Ce weekend, on fête nos 1 an d’amour. Probablement à 3 grammes, c’est le Barathon à Beauvais ^^
Du coup on parle pas mal de ce qui s’est passé un an en arrière, de nos débuts.
Ça m’a donné envie de t’en parler, de mêler « conseils » et anecdotes sur ce qu’ont été mes premiers – et je l’espère très fort – derniers rencards de toute la viiiie.


Conseils pour un 1er rencard

Évidemment, tout dépend quel type de relation tu envisages. Ceux-là fonctionnent s’il s’agit d’un minimum de sérieux.

Le plus grand conseil étant : Faire simple.

La tenue : une dans laquelle tu te sens bien. Non, pas ton pyjama licorne, faut pas pousser. Moi souvent ça a été un jean et un haut sympa. Du confort qui me met en valeur.


Le maquillage : Je crois que je ne me suis jamais aussi peu maquillée que dans ces moments là. Il ne doit pas y avoir tromperie sur la marchandise. Si on veut le choper, et surtout le garder.
Le lieu : J’avais tendance à inviter chez moi parce que c’est là que je me sentais le plus à l’aise. Grave double erreur : soit il croit que c’est une invitation sexuelle, soit il est chiant et tu peux difficilement t’en débarrasser. Mieux vaut un endroit neutre, ou y’a un peu de monde. On sait jamais !
Les options : Dans les films, y’a toujours le pote qui appelle en mode scénario catastrophe « y’a machin qui a eu un accident faut que tu viennes viiiiitie !« . Je te conseille effectivement une solution de repli o-ka-zou mais également une solution  de plan B (en terme de lieu/type de sortie) si y’a un imprévu ou une prolongation.
En bref : on lâche son téléphone, on ne part pas sur des monologues, on s’intéresse à l’autre (mais pas que !), on ne pleure pas sur ses échecs passés. On oublie toute liste et on reste soi-même. Si ce que tu es réellement ne plait pas, aucune chance que ça dure. Alors ne perds pas ton temps.


Mes expériences

Celui avec qui tu as 5 ans : J’ai souvent matté des films lors de mes premiers rencards. Au moins t’as pas à parler. Mais se refaire Mulan, c’était une première. Pas sûre qu’il ait apprécié que je refasse tous les dialogues et toutes les chansons… Bah ouais, mais c’était Mulan quoi !

Celui à l’aveugle : J’ai eu une brève expérience de sites de rencontres, complètement pas assumée donc sans photo. T’imagiiiines, si on me reconnaissait !! Ça n’en a pas démotivé certains, un en particulier avec qui le feeling était bien présent. On avait déliré sur le fait que – comme il ne savait pas à quoi je ressemblais – mon physique lui donnerait peut-être envie de vomir quand il me découvrirait. Alors le jour J, je me suis pointée avec une grosse bassine. Bon, c’était pas hyper pratique, mais ça a eu le mérite de le faire bien rire et de briser la glace immédiatement. Par contre je l’ai oubliée sur place. Si quelqu’un la retrouve…

Celui que tu retrouves des années après : C’est à double tranchant, mais pour moi ça n’a jamais été une réussite. Tu gardes un bon souvenir de certains camarades de classe, de tes crush de l’époque mais des années plus tard… disons qu’ils ont évolué différemment de toi. Toi tu t’es bonifiée avec l’âge (de toute façon tu pouvais difficilement faire pire que tes années collège), eux, c’est le contraire.

Celui qui en fait trop : Je fuis ce type d’hommes et pourtant j’en ai rencontré plusieurs. Y’a forcément quelque chose qui venait de moi, inconsciemment, mais il y a une période où les hommes pensaient que pour me séduire fallait faire fort. Alors que c’est tout l’inverse. Je t’emmène dans un resto étoilé, je viens te chercher en décapotable pour aller à la mer. Je ne suis pas contre ce genre de choses, mais pas au premier rdv. On ne part pas sur les bonnes bases. Je préfère être éblouie par l’homme que par le contexte.

Celui qui te dit non : Ou même, celui avec qui tu dois prendre toutes les initiatives. Les premiers échanges, la proposition de se voir, l’idée de prolonger… pour te voir répondre non et qu’il te fasse la bise avant de repartir.
Mais bon, le lendemain il se sort les doigts jette à l’eau et te propose un deuxième rdv où cette fois-ci il t’embrassera. Et un an plus tard, ça te fera toujours le même effet…


Je t’invite à participer à cet article :
– as-tu d’autres conseils ?
– raconte-moi une de tes anecdotes de rencard !
Je veux tout savoir )

Passe un excellent weekend
et à très vite ! Amandine

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

2 Réponses pour Premier rencard – conseils et anecdotes

  1. Elisa dit :

    Bonjour,
    Ils sont sympas tous ces conseils, ils seront utiles à ceux qui ont leur premier rancard. Pour moi, les choses étaient un peu différentes vu que je connais mon mari depuis l’enfance. Nous sommes sortis ensemble à l’adolescence et on ne s’est jamais quitté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*