Les expressions che-lou de ma collègue #5

Publié le 28 août 2017 | Humeurs

Salut les chatons,

C’est la rentrée ou c’est pas la rentrée ??
J’allais pas vous laissez comme ça, je reviens évidemment avec la série « Ma collègue me rend dinnnnnnnngue ».
C’est de saison !

Si vraiment t’insistes, tu peux retrouver les versions 1, 2, 3 et 4 assez aisément.

Comme à mon habitude, je vous ai mis de côté les dernières expressions chelou / à l’ancienne / que personne n’ose sortir en public… sauf ma collègue. Et croyez bien que je ne vous garde QUE le top of ze pops. C’est à dire que pas un jour ne se passe sans qu’elle ne me fasse glousser jusqu’aux larmes cette femme… Puisse cette rubrique durer pour l’éternité ! #amen

Sans plus attendre, et puisqu’elle a décidé de remettre le couvert, passons ensemble en revue les derniers sketchs.
Faut dire qu’on est particulièrement servis en ce moment : elle s’est stressée avec le bilan comptable, côté client on tape toujours dans le top de l’amabilité… ça donne de la matière, c’est sûr !

tetris

« J’ai l’impression que le boulot en ce moment, c’est comme Tetris, tu penses te débarrasser d’une grosse pièce et t’as plein de billes qui tombent. »

Qui dit été lillois (ou période creuse), dit archivage.
Tu penses boucler tes dossiers un bonne fois pour toute, les mettre au placard (ou sur disque dur externe #2017) pour l’éternité… que nenni ! C’est pile poil quand le délai de règlement arrive à échéance qu’on t’évoquera la traduction un peu moyenne du titre principal du document. Ou qu’il manque la paraph’ sur la page 40-12 du bon de commande du client.
Non vraiment, ne classe jamais trop vite ou trop loin tes dossiers.

 

« Depuis hier j’bouffe du lapin ! »

La première fois, j’ai franchement eu du mal à la comprendre celle-là. Puis elle a remis le couvert, plusieurs jours d’affilée.
On attendait une livraison de meuble, le mec pour le chauffage et un particulier pour traduire son acte de naissance. Alors j’ai compris : je bouffe du lapin = j’me prends des vents.
C’est juste tourné bizarrement, mais on dit oui !

balle chien

« J’vais finir par lui prendre le porte-feuille des mains. C’est comme jouer à la balle avec un chien »

… qu’il la perd sous le canapé et qu’il te la ramène jamais !
Évidemment, on parle de ces clients qui ont toujours du mal à régler leur dû. Et pourtant, corrigez-moi si j’me trompe, mais aux dernières nouvelles, on bosse pas pour la gloire !

« J’ai envie de lui dire, frotte la lampe ! »

Sous-entendu « Azy fais un vœu et accroche-toi ! »
Toujours à propos de cette cliente, la fameuse, qui appelle à 17h pour une traduction en urgence CAPITALE à faire pour le lendemain 9h.
Du coup ta soirée Top Chef, ta nuit tout court… tout ça en fait c’est pas prévu dans son planning. On sait pas, p’tet qu’elle dort pas cette femme !
Encore une qui croît au Génie. Et au Père Noël.

génie lampe

« Tu veux que j’lui dise de se passer la tête sous l’eau froide ?? »

Si vous saviez comme j’ai riz (les anciens savent).
C’est un peu façon Nos Jours Heureux : « Tu veux que j’lui dise d’aller s’faire enculer ? »
Dans mon métier, on n’aime pas trop le téléphone. On aime bien être concentrés sur nos projets pour être efficaces et trouver les meilleures formulations. Du calme donc… et tu as quand même une poignée de clients (souvent les administrations hein…#stvcqjvd) qui adorent discuter par combinés interposés.
Oui mais non. Et quand on veut pas, ma collègue filtre au standard régulièrement… avec plus ou moins de tact donc.

 

PP chachaEt toi, t’en as des comme ça au bureau ? Raconte-moi les dernières perles…
On va pas se mentir, ça égaye sacrément les journées !

Bisous d’amour,
Chacha

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

2 Réponses pour Les expressions che-lou de ma collègue #5

  1. Marine LP dit :

    Haha elle est au top ta collègue !
    Je suis traductrice aussi alors je connais bien toutes ces situations, mais je bosse en freelance donc je m’énerve toute seule :’D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*