Ces signes qui montrent que là, il fait BEAUCOUP trop chaud

Publié le 17 août 2015 | Humeurs

Salut les enfants !

Aujourd’hui on râle un peu.
Au programme : chaleur, transpiration, problèmes capillaires… Y’a de quoi non ?

La canicule… Cette galère !

Remember, je vis à Lille. Je suis pas préparée à tout ça.
Ma vie, mon appart, mon chat mes fringues sont pas préparés à tout ça.
A savoir aussi que je râle pour 32 degrés, quand vous en avez 43 à Grenoble (c’est Catherine qui l’a dit)… mais c’est absolument pas mon soucy.

 

> J’ai des boutons plein la gueule

Je vous en parlais dans les favoris de juillet, je réitère.
C’est pas vraiment des boutons d’acné, plutôt des trucs chelou qui pointent jamais le bout de leur nez donc tu peux même pas les combattre + qui font super mal quand t’appuies et même quand t’appuies pas + qui forment juste une bosse improbable sur ta tronche à tel point que te déplacer de profil devient dangereux.
Tu situes ?

> Capillairement…

Ai-je réellement besoin de continuer ce paragraphe ? Franchement j’ai démissionné.
Je lisse plus rien : toute source supplémentaire de chaleur est bannie à tout jamais dans ces moments-là + ça tient pas 2m en sortant de chez moi (ça tient déjà même pas 1sec à l’intérieur de l’appart alors pourquoi lutter ?) + tout ça pour finir en bun le plus haut possible sur ton crane parce que AU SECOURS LES CHEVEUX DANS LA NUQUE… A quoi bon ?
Détendez-vous hein, évidemment que je lisse si je dois sortir le soir, voir des gens autres que mes collègues et mon mec, ou encore filmer une vidéo YouTube. Je suis pas complètement guérie hein.

avant-aprèsMais bon... vlà le délire après 20 min de tournage...

> Chaque pièce de vêtement est un calvaire

Elles sont bien nice vos combi-short sur Instagram. Seulement concrètement, au bureau tu peux pas.
Et sur la route à pied jusqu’au bureau, tu peux absolument pas non plus. J’ai déjà 2-3 soucis au quotidien, pas besoin de titiller le gardon.
Tu ne peux décemment pas te trimballer à oilpé avant te passer la porte de ton appartement. Et c’est parfois bien dommage.

> Les stic-mou font un carnage sur ta peau

Et la tienne uniquement, sinon c’est pas drôle. Tout l’monde a dans son entourage quelqu’un que les moustiques aiment plus que les autres ? Bizarrement, on est tous cette seule et même personne, mais passons.
Les gars débarquent directement de Martinique pour finir sur mon épiderme. J’pense qu’ils se filent un rencard passé 23h.
Qu’on soit d’accord : le premier qui me dit « mais gratte paaaaaas » s’en prend une.

> Difficile de trouver un siège adapté

Entre le simili sur lequel tu glisses – pire, tu laisses ta flaque.
Mon dieu… j’ai vraiment marqué ça ??
Et la chaise quadrillée de la terrasse du bar qui vient décorer ton cuissot…
Je ne sais plus à quel sein me vouer !

> Tout l’monde râle

Parce qu’il fait trop chaud.
Et tout l’monde écrit des articles sur la canicule.
Et tout l’monde dit « bah oui mais on râle quand il fait froid, on râle quand il fait chaud, arrêtons !!! » et le fait quand même…
Qui sont ces gens sérieux ?
#mauvaisefoinocture

Le pire étant quand même d’allumer Facebook le matin et de voir le dernier statut liké par son mec :

belle-mère#Love

> Ça tombe toujours quand on bosse

Sinon c’est pas drôle.
Alors la chaleur, quand t’es au bord de la piscine à hésiter entre ton cul dans l’eau ou ta paille dans le cocktail dès que tu sens que ça tape un peu trop, c’est nickel.
Quand t’es derrière les barreaux ton carreau, soleil plein fard devant ta gueule, à partager ta sueur avec tes collègues… Bon.
On instaure quand les « congés pour beau temps » ?

>Même la bronzette devient un calvaire

Et dieu sait pourtant que j’aime ça, prendre le soleil. #teamvitamineD
Suite de ce point précédent donc, pendant le taf, ça se fait entre midi et deux – déjà horrible le soleil au zenith – et tu sues après genre… 30 sec.
En sachant que j’ai pas de douche portative (première nouvelle) avant de repartir faire mes traductions et que je sens l’huile solaire et/ou la transpiration (cocher la mention inutile) à 100m, ça le fait moyen moyen.

 

PP chachaAlors toi, t’aimes ça ou pas quand il fait 40° ?
Fais-moi rêver, quel temps il fait chez toi ?

Bisous d’amour,
Chacha

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

4 Réponses pour Ces signes qui montrent que là, il fait BEAUCOUP trop chaud

  1. Lucie dit :

    Coucou miss, moi j’adore quand il fait beau mais bon j’habite au Havre. La Normandie c’est 25° c’est la canicule quoi et ça dure trois jours pour 15 jours à 17° sans soleil pendant que les autres se plaignent. Perso je préfère me plaindre et avoir 30° que 15 toute l’année quasiment.
    Sinon j’avoue que le soleil quand tu bosse et que après chaque cliente tu rentre dans la voiture à 30° degré à l’intérieur c’est moyen.
    Bisous

    • En Mode Gonzesse dit :

      Bah ouiiiii, tu m’as coupé le sifflet 🙂
      C’est sûr qu’au fond on préfèrera toujours qu’il fasse beau, j’essayais juste d’en rajouter une couche (et de râler pour rien, comme d’habitude) sur les galères que je vis quand j’ai trop chaud 🙂
      Bisous !!!!

  2. SamLala dit :

    La même à Nancy.
    Personnellement, passé 35, je meurs, surtout quand tu peux pas aérer la nuit. Mais bon, je me plains pas car on est en été. Genre là il fait même pas 20, ça me fait bien chier !
    Et même si c’est galère de bosser passé 30 (vive les patients qui arrivent dégoulinants de sueur « mais j’ai pris ma douche avant de venir, mais juste le temps de venir, je suis en nage », vive le drap d’examen qu’il faut changer au bout d’une minute quarante-sept, paye les gouttes de sueur qui dégoulinent à la moindre technique mais que tu peux pas essuyer car t’as les mains prises, et donc ça fait des jolies traces sur la blouse quand t’as plus le choix car ça va tomber sur le patient >.<) ça fait quand même du bien.
    Et moi la bronzette, je passe mon tour. Soit je mets de la crème/huile du coup je reste toute blanche, soit je mets rien et je crame en 5 minutes :/

    Bref, je suis une fille d'hiver quand même. En t-shirt par 1 degré, ça me fait pas peur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*