Qui voit Groix voit sa joie !

Publié le 12 septembre 2012 | Humeurs
 
 

Coucou c’est nouuuuuus !

 

Allez, j’passe un cap ! Asseyez-vous, je me dévoiiiiiiiiiiile ! Trêve de bavardach, j’ai bien envie de vous parler de mon petit paradis à moi (ouais chuis comme ça moi, toute en générosité et partage, c’est pour toi c’est cadeau !).

Vous connaissez l’Île de Groix ?

On a tous un lieu magique, qui nous rappelle notre enfance, des jolis souvenirs en famille. Ce caillou, à 45 minutes en face Lorient (Morbihan < Bretagne < France < Europe < Terre < Univers < Galaxie pour vous situer) pour moi c’est tout ça, et bien plus encore puisque j’y retourne toute seule comme une grande depuis plusieurs années ! (et même que j’engraine les copains dès que possible pour y gambader à vélo, tous nus, souuuuuuus le soleiiiiiil (bleu mariine et bluuuuuue éblouiiiii pareiiiiiiiiilquelqu’un comprend les paroles ???) – PARTAGE j’vous dis).

La baie des curés

vue d’en haut, avant de se suicider pour descendre en varappe sur les rochers

 
 
 
 

Groix, c’est ma vie, ma bouffée d’air frais marin, mon nirvana (raaaaaaaaaaaaaaaaaape meeeeeeeeeeee) – tout en chansons aujourd’hui, mon paradis, mon meilleur ami, mon oasis, mes poumons, l’homme de ma vie, mon sex toy… CHARLOTTE, ça suffit !

Le trou de l’enfer

La pointe des chats

 
 
 
 

Ça fait 25 ans, et j’ai toujours la boule au ventre quand j’entre-aperçois le port depuis le hublot du Saint-Tudy (j’vais pas sortir sur le pont, prendre l’air/l’eau/le vent et arriver frisée oh !!!), et je verse encore régulièrement ma larmichette (à cause du vent naturellement) en reprenant ce gros connard de merde de bateau.

Locmaria – le village

Locmaria – la plage

 
 
 
 

Alors à Groix, ne vous attendez pas à visiter 3 musées par jour, 2 églises, 4 monuments historiques, t’oublies ! Ici, on respire, on prend l’air, on se repose, on se balade, on se DE-TEND ! Je vous conseille de louer un vélo (seule semaine de l’année où j’enfourche la selle, je peux vous dire qu’à la fin des vacances, on m’appelle Jeannie Longo !), le tour de l’île se fait en 2 coups de pédale, vous vous baladez tranquillou, pique-nique sur le dos (T’AS PAS DE GLACIÈRE ???), serviette de plage sous le coude, et vous vous arrêtez faire la sieste dès qu’une jolie crique vous met en joie. Et la semaine passe à une vitesse…

Balade à pieds

ou à vélo

 
 
 

J’ai pas beaucoup de mots pour vous faire imaginer l’état second dans lequel cette île me fout, j’ai donc choisi quelques photos – tu cliques pour mieux voir hein ! 

Évidemment, si tu kiffes les soirées tropéziennes en plein été, ce post n’est pas pour toi. 

(en réalité, je suis en train de baliser d’avoir calé le générique de Sous le Soleil dans mon article sur Groix, les gars, m’en voulez pas !!!)

Port Saint-Nicolas, galèèèère pour descendre

Coucher de soleil à Pen Men

 
 
 
 

NB : ce sont nos photos de gourzoute (= touriste en groisillon – OUI c’est comme ça qu’on appelle les louloups habitants de Groix), soyez indulgents, et si t’en cherches des plusse mieux, Google est ton ami !

Tahiti Beach, la plus belle

Les grands sables

 
 
 
 

Évidemment, je reste à votre disposition pour tout complément d’informations : où dormir, où manger, où boire un coup, les jolis coins à aller voir, les copains à aller agresser de ma part… n’hésitez pas, j’adooooooore en parler 🙂

La côté d’Héno

Port-Lay, plus petit port de Bretagne

 
 
 
 

Allez, je vous laisse avec un extrait de Gilles Servat qui me fait chialer ma mère :

Retrouver Groix, la voir toute entière d’abord,
puis doucement jusqu’à son port;
retrouver tous ses souvenirs, porté par ce brave navire,
sur le quai du Port Tudy être attendu par des amis.

Retrouver Groix et puis partir.
Respirer Groix, respirer port Saint Nicolas,
les hirondelles sont déjà là,
sentir les ajoncs s’épanouir et l’air que la fougère expire.

Retrouver dans ses parfums lourds les premiers jours de ses amours.
Retrouver Groix et puis partir.


Regarder Groix, s’asseoir le soir sur les grenats
voir s’allumer le Phare des Chats
A chaque pas se faire séduire
ce n’est pas une île c’est un sourire.

Au loin voir le clocher du Bourg et vouloir rester pour toujours.
Regarder Groix et puis partir,
avec le coeur qui se déchire, porté avec ce maudit navire.

pp chachaLe bécot, 

Chacha

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

3 Réponses pour Qui voit Groix voit sa joie !

  1. Pingback : [Instagram] #1 | En Mode Gonzesse - Le Blog

  2. Pingback : On a été TAGUEES… déballage de vies, c’est parti ! | En Mode Gonzesse - Le Blog

  3. ChichaGirl dit :

    Obligé de laisser un commentaire sur Groix. J’y suis allée une année avec le chéri et ses parents : c son lieu de vacances depuis son enfance. J’y suis allée 1 mois et je peux te dire qu’à l’époque c’était long lol ! J’avais 17-18 ans, c’était l’année canicule. Les maisons étaient fraîches et on brûlait à l’extérieur tellement le soleil était dangereux. On galérait pour aller à notre plage fétiche les grands sables. Mais une fois arrivé, on kiffait ! D’ailleurs les plages sont magnifiques là-bas ! Mais à mon âge je me suis vite ennuyée lol. On faisait vla les tours de l’île, en voiture, en vélo, à pieds …. N’empêche j’ai pleins de souvenirs de là-bas. Plus jeune encore j’avais aussi passé l’été à Belle Ile en Mer en camping et j’avais adoré ! Vive les îles bretonnes <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*