La cystite, pour les nuls

Publié le 21 octobre 2016 | Humeurs
Petit disclaimer : ceci n'est qu'un billet d'humeur, pas un avis médical !

 

Bonjour Chaton

J’espère que tu vas bien, et que tu lis ce billet par curiosité ou par envie de retrouver mes conneries ma plume plutôt que parce que tu es présentement sur les chiottes concernée.
Oui, concernéE, parce que ça touche quand même quasiment uniquement les meufs. #CestTellementMieuxdEtreUneFille qu’elle disait Barbie.

J’avais envie d’en parler, tout simplement parce que je suis – bien trop régulièrement – touchée #onsdittout, et que du coup je me suis rendue compte que soit les gens savaient pas du tout ce que c’est (coucou les gars), soit ils avaient plein d’à-priori dessus.
Alors on va démêler tout ça, à base de « VRAI / PAS VRAI ».

 

– C’est pas très agréable. VRAI

Et même plutôt méga euphémisme CA DOUILLE SA MÈRE LA P***E ! (ouais, t’es rarement distinguée quand ça t’arrive).
Puisque pour comprendre il te faut imager, alors mets toi dans la peau du personnage : Tu as envie d’uriner. Extrêmement envie. Tout le temps. Au point de ne pas pouvoir te retenir. Et quand tu y es, tu fais 3 gouttes (bah oui, il te reste plus rien à force). Et niveau sensations ? C’est comme si tu sortais des lames de rasoirs. Un pur bonheur qui dure des heures.

– C’est la faute au manque d’hygiène. FAUX

Probablement la plus grosse connerie qu’on peut entendre à ce sujet. Je dirai même que c’est plutôt l’inverse : un excès de nettoyage « intime » déséquilibre la flore vaginale, et favorise du coup les infections. Donc vas-y molo sur le carwash, et avec des produits au ph neutre. Ton vagin te remerciera.

– C’est parce que tu bois pas assez d’eau. VRAICystite-4-remedes-de-grand-meres-pour-soulager-les-symptomes

C’est en effet une des causes possiblesC’est clairement la mienne, si tu veux tout savoir. Boire – de l’eau, s’il est utile de le préciser –  c’est important, et pas seulement pour garder la ligne. Ça permet aussi de pisser plus et donc d’évacuer plus régulièrement les mauvais germes de ton corps.
Il faut donc bien s’hydrater chaque jour, et plus encore quand on déclenche une cystite. Histoire de la faire passer plus vite.

– C’est la faute à ta vie sexuelle débridée. FAUX

Bien sur, c’est Dieu – ou qui que ce soit d’autre, je ne suis pas regardante en la matière – qui te punit, petite dépravée !
Il ne faut pas tout mélanger. En effet, le sexe peut être un élément déclenchant, mais pas la cause originelle, et pas non plus parce que t’en fais trop. Dis toi que certaines femmes font des infections après chaque rapport ! L’horreur.

– Le jus de Cranberry est ton ami. VRAI et FAUXlacoquine-paulettemagazine-lacystite-juillet2014

La cranberry est reconnue comme alliée, mais 1/ plutôt en prévention et 2/ on te parle pas des jus ultra sucrés que tu trouves en supermarché. Conneries marketing.
Va plutôt en chercher en pharmacie, mais n’en attends pas non plus de miracle. C’est un allié j’ai dit. Pas un remède.

– Tu es guérie en quelques heures. VRAI

Si tu vas chez ton médecin et qu’il te donne ce fameux sachet monodose que toutes les concernées connaissent trop bien.
Mais attention, c’est bien en remède express. Si tu en as régulièrement, il faudra se tourner vers d’autres solutions.

– ça ne revient pas. FAUX

Je l’ai évoqué juste au dessus, ça peut revenir régulièrement. Pour ma part, c’est au moins une fois par an. Et ça, ce n’est pas normal.
Dans ce cas, il te faut passer en labo faire quelques analyses et savoir d’où ça vient.

 

Infos en bonus :

Les pantalons et sous-vêtements trop serrés sont à éviter.
S’essuyer de la vessie vers l’anus, et non l’inverse pour ne pas introduire des germes supplémentaires.
Uriner après chaque rapport, toujours dans l’idée d’expulser un maximum de germes.
Ne pas se retenir trop longtemps de pisser, et ne pas non plus y aller sans envie, en prévention.

 

11215759_844736738894835_7278271421569055087_nVoilà chaton, on a fait à peu près le tour de ce sujet hyper glamour.
T’es concernée, toi ? Tu vois des choses à ajouter ?
N’hésite pas à me donner des infos / astuces supplémentaires si tu en as, ça servira toujours !

Des bisous, Amandine

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

4 Réponses pour La cystite, pour les nuls

  1. Mélanie dit :

    Eh bien quelle coïncidence! Aujourd’hui n’est pas un jour merveilleux pour moi… mais ça va cest léger! Ouf!

    Je ne connais que trop bien le sujet! Je ne compte même plus combien j’en ai faite en un an! Prise de sang OK, j’ai meme fait une écho! (1 litre d’eau à boire avant le RDV et l’échographe qui appuie sur ta vessie comme un malade… comment te dire que j’etait à 2 cheveux de me pisser dessus?)

  2. mamie zinzin dit :

    You are not alone comme ils disent !
    Moi aussi je me sens concernée par l’article, mais moi je suis plus dans le gpe infection urinaire que cystite (il n y a donc pas de bonne ou mauvaise situation), tout comme les personnes concernées ça ne m’arrive jamais au bon moment, la dernière fois un dimanche où je bossais toute seule à l’accueil grosse ambiance !
    C’est comme pour tout, on fini par s’habituer, du coup quand je la sens monter je bois direct 1 litre d’eau (on est pas loin du coma hydrolique) et quand j en ai sous le coude du jus de cranberries. Sinon j’ai découvert en pharmacie mon sauveur, ceux sont des gellules aux plantes à prendre au tout début de l’infection, matin midi et soir et moi ça marche direct.
    Voilà voilà #onsedittout
    bisous

  3. Marie N. dit :

    Ca tombré a pic ! Par contre tjs pas compris la difference entre cystite et infection urinaire. Quand je fais une analyse pas de bactérie par contre ca brûle hein! Perso j’ai deja vu des urologues ma gynéco ca reste le mystère de ma vie … Enfin de ces 3 dernières années. Perso je vais changer de pillule pour voir Parce que ca a commencé juste après avoir changé même si ma gynéco me soutient que c’est pas possible .. La suite au prochain épisode !

  4. Charlotte dit :

    Coucou !

    Je vois qu’on est nombreuse ! Pour ma part, je ne sais si c’est la même chose mais j’avais eu une infection urinaire qui s’était transforme en pyélonéphrite, donc c’était remonté aux reins !
    J’ai tardé à aller voir le médecin car le seul symptôme que j’avais c’était mal au dos, aux reins, je m’étais bloquée le dos une semaine auparavant donc je me disais que c’était encore ça.
    Je n’ai jamais eu aussi mal de ma vie, impossible de dormir ni manger, la douleur fait que tu ne gardes rien dans le bidon ! Bref, ça m’a mis hors service pdt un petit moment, le temps que les antibio (par piquouse du coup vu qu’il m’était impossible de garder qqch dans le bide) fassent effet.

    Et de mémoire, j’ai mis un bon bout de temps m’en débarrasser, je devais faire des tests d’urine tous les mois, et avoir 3 mois d’affilé sans aucune trace pour être considérée comme débarrasser, ce qui a mis quasiment un an.

    ça remonte à plusieurs années je dirai bien 6/7ans, depuis je fais attention à bien boire suffisamment, du moins j’essaye. Pipi systématique après les galipettes, pas de sous-vêtement trop serrés, et doublure systématique dans les culottes, évitez le synthétique les filles !!

    VOilou voilou pour les conseils glams !!

    Bonne soirée à toute !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*