Mon mec et Weight Watchers

Publié le 28 novembre 2016 | Hommes, Perte de poids / Bien-être

Salut mes amours,

Je reviens aujourd’hui pour faire le point sur une question qui m’est régulièrement posée : comment je concilie mon rééquilibrage alimentaire et ma vie de couple.
Effectivement, et ça n’est plus un secret pour personne, mon mec est un gosse. Un homme trop sexy et le meilleur amoureux du monde aussi, si vraiment j’ai besoin de le préciser, mais question alimentation, on est quand même en bas-âge. Beaucoup de choses ont changé dans mon quotidien depuis que j’ai découvert l’amour à ses côtés, notamment les marques Milka, Danao et Miel Pops qui ont débarqué impunément dans mes placards.
Ça vous donne une première idée ?

Partant de là, comment faire pour perdre du poids dans cet environnement (être costaud et ne jamais craquer sur la plaquette de Milka ne fera pas partie de mes solutions, on veut du concret et du durable, merci^^), est-ce qu’il me suit, mange comme moi et compte ses points ? Est-ce qu’il se restreint et évite de manger des sucreries devant moi pour ne pas me tenter ?
Je glousse d’avance à l’idée de tout vous raconter !

Mon Mec et Weight Watchers (2)

Le soir, on mange trop bien

Pour moi la bouffe, c’est un vrai moment de bonheur (à préparer et à déguster d’ailleurs et il est probablement là le souci ahah), mais aussi un moment de partage. Le soir notamment, quand on se retrouve à la maison de l’amour. C’est moi qui cuisine à 99% du temps pour nous deux (par passion certainement, même si les soirs de flemme il sait très bien gérer les fourneaux), et j’ai carte blanche lorsque je prépare les menus de la semaine le dimanche.

Au programme : des légumes à chaque repas (le gars n’est pas réfractaire, bien au contraire), des protéines qui nous plaisent à tous les deux, et des féculents (parfois pas pour moi, quand je sens que j’en ai suffisamment mangé le matin et le midi notamment).
Les mots d’ordre : produits du quotidien (#simplicité), rapidité de préparation (je suis assez fan des trucs à mettre au four en 2-2 pour cette raison) et gourmandise à gogo (four = gratin = FROMAGE). Pas là pour enfiler des perles.
Pour vous donner un aperçu, on mange donc régulièrement des lasagnes, des gratins en tout genre, des courgettes/tomates farcies, un wok de légumes/crevettes, une pastilla, une omelette avec tout ce qui traine (et sa salade de tomates), une ratatouille avec une escalope de poulet SAUCE CURRY... Mais on reparlera de tout ça dans ces fameuses vidéos 1 journée dans mon assiette.

La seule différence, c’est qu’on évite la béchamel et qu’on fait sa sauce tomate maison, que quand j’ai vraiment très très faim on mange plus tôt pour éviter la case grignotage, que je vais préférer faire déborder les légumes de mon assiette plutôt que de rajouter la moitié du paquet de pâtes… Tu vois le genre ?
Franchement, je suis en kif’ tous les soirs et je sens que c’est parti sur le long terme. C’est une réflexion que je me suis faite dernièrement… j’ai zéro frustration. Parce que je fais les plats que j’aime, qu’il y a toujours beaucoup d’amour dedans, et que… ben c’est très simple : je perds du poids.

A savoir que ça nous arrive de manger différemment, par exemple un dimanche soir où j’ai envie d’une petite soupe pour éliminer les excès du weekend… Très clairement, dans ces moments-là il me trouve très mignonne mais il va se faire un truc à part.
A savoir aussi que chez Weight Watchers, aucun aliment n’est proscrit. C’est donc probablement plus simple avec ce programme-là d’éviter de faire 15 repas différents pour toute sa famille. On mange de tout, et on adapte les points (et donc les quantités) selon les personnes.

Mon Mec et Weight Watchers (3)

Le midi, il mange sans moi

Pour vous la faire courte : il rentre manger à la maison et moi je déjeune au bureau.
L’occasion pour moi de me faire mes kifs perso : notamment les steaks de soja dont je raffole mais pas lui, ou les salades de crudités quand il fait plus chaud… Et inversement : il va pouvoir dégainer son fameux nuggets/frites ou encore son sandwich rillettes.
Encore une fois, chacun garde ses kifs et la frustration est à son minimum.

 

Le weekend, on craque ensemble

Je vous en ai déjà parlé suffisamment ahah, mais chaque semaine j’attends le vendredi soir avec impatience. Déjà parce que ça veut dire que le boulot c’est fini (coucou), mais aussi et surtout parce que la pesée officielle, c’est le vendredi midi. Passé ce cap, autant vous dire que j’entre fièrement dans ma phase de GALA. Je réfléchis toute la semaine à ce qui me fera la plus plaisir, et on choisit nos craquages en fonction : apéro chips-saucisson, sushi, pizza maison, burgers... et plus récemment RACLETTE. Ok, beaucoup de raclette en ce moment.

L’idée, c’est de garder tout ce que j’aime mais qui est gras dans notre quotidien (car tout ce que j’aime mais qui est gras continuera toujours d’exister a priori, donc autant ne pas en faire une obsession). La seule différence, c’est que je choisis les jours où je vais m’empiffrer de sauciflar. J’anticipe ainsi le craquage (j’peux vous confirmer qu’il est bien bien planifié dans mon esprit), ça me dédouane alors de toute culpabilité, et en plus il me reste 6 jours derrière pour éliminer mes tranchasses. Nickel !

Mon Mec et Weight Watchers (4)

Tous les jours, il ne m’épargne pas

A la question « Est-ce qu’il a stoppé les grignotages à mes côtés », la réponse est assez évidente : NON.
Pour preuve, le goûter qu’il engloutit à 18h en rentrant du boulot. Tout y passe : brioche-nutella, paquets de gâteaux ou plaquette de chocolat puis pain-fromage, paquet de chips selon l’heure… Ma solution : ne pas assister au délire et m’occuper pendant ce temps. Je pars courir, je fais un tour en ville, je bosse un montage vidéo, ou je me mets à cuisiner si j’ai faim, mais je ne me pose pas sur le canapé à ses côtés.

Est-ce que c’est dur ? Pas tant que ça.
A la limite, je préfère même qu’il continue à ne pas se frustrer (de toute façon il avait pas spécialement l’intention de s’arrêter ahah), plutôt qu’il pète un plomb et me reproche des trucs ensuite. #viedecoupletmtc
J’apprends à vivre dans ces conditions, qui encore une fois seront toujours là dans 10 ans on croise les doigts 6 mois lorsque j’aurais terminé ma perte de poids. Autant s’habituer tout de suite et trouver des solutions plutôt que d’être ultra réglo maintenant et de rajouter ces craquages petit à petit une fois tous mes kilos envolés ! Vous savez bien où ça nous mène ensuite.

Il boit aussi à chaque repas des boissons sucrées. Hallelujah, c’est vraiment pas mon délire alors je reste avec ma bouteille d’eau.
Parfois en pleine semaine, il va me ramener une surprise de la boulangerie. Les aléas du direct j’ai envie de dire, je peux pas toujours tout anticiper. Et loin de moi l’idée de refuser les surprises, alors j’irai simplement courir 10 minutes de plus. Ou bien j’attendrai 1 semaine de plus pour perdre le poids que j’ai à perdre… pour le coup, ça n’est pas une course.

Mon Mec et Weight Watchers (5)

La conclusion de tout ça les enfants, c’est qu‘il ne faut pas changer son quotidien. Il faut apprendre à vivre avec les conditions qui nous entourent (mec, enfants, déménagement, changement de boulot, chômage…) et trouver des solutions pour chacune d’entre elles. Des solutions durables (encore une fois : « allez craque pas, t’as du poids à perdre », ça n’est pas durable) que vous pourrez dégainer demain, mais aussi dans 10 ans parce que ça ne vous aura pas saoulé.

Pour la fameuse question « Comment a-t-il vécu ta reprise de poids ? » (je ne te remercie pas^^), je dirai simplement qu’il aime me voir épanouie. Si j’avais bien vécu le délire, je pense que ça ne lui aurait pas posé de souci. Mais ça n’a pas été le cas, et avoir quelqu’un à ses côtés, qui chouine tous les soirs parce qu’elle est grosse et moche, mais qui se bouge pas le lard pour autant, c’est rapidement relou. Pour ne pas dire conflictuel.

Soyez heureuse (que ce soit avec vos 50 ou vos 100 kilos), et si vous ne l’êtes pas, pensez à vous avant tout mes chats. Votre conjoint peut effectivement vous encourager, vous féliciter, vous aimer forforfort parce que vous êtes la plus costaud du monde… mais je pense qu’il ne doit pas changer ses habitudes et vous épargner pour autant. C’est toi qui souhaites modifier des choses dans ta vie, bosse dans ton coin (et raconte-lui tous tes efforts, on est pas des bêtes), et il sera chaque jour un peu plus fier/love de toi.

Ceci n’est – encore une fois – que ma vision du couple en ce 28 novembre 2016, on en reparle dans 10 ans 🙂

J’oubliais : j’ai installé l’appli WW sur son téléphone (car le mien est trop vieux), donc le gars est loin d’être exclu du délire ! Il est, je pense, bien conscient de mon capital points et des efforts à fournir de mon côté… mais ne l’appliquera pas pour autant à ses repas en solo du midi !

profilAllez, raconte-moi comment ça se passe chez toi !
Est-ce que tu cuisines un truc à part pour toi tous les soirs ? Est-ce que tu te sens soutenue dans tes efforts ?

Bisous d’amour,
Louloup & Chacha

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

12 Réponses pour Mon mec et Weight Watchers

  1. Ninon dit :

    Moi j’ai le modèle opposé à la maison, c’est à dire qu’il refuse de manger différemment de moi (même le midi, vu que je nous prépare nos gamelles à tous les deux). Du coup, dans mes périodes plus équilibrées (traduction, quand je couine en voyant la balance et que je me remet à surveiller ce que je mange) j’ai tout le temps peur qu’il ne mange pas assez et je feinte en lui remplissant son assiette un peu plus :p

    • En Mode Gonzesse dit :

      Ahahah c’est vrai qu’on n’a pas non plus les mêmes besoins énergétiques, si t’arrives à doser tout ça pour deux, c’est CANOUSS !! Bisous Ninon !

  2. Marguerite dit :

    Trop bien cet article, vous êtes trop beaux!
    Pour ma part, célib + colocation, pas trop compliqué à gérer. Sauf quand les colocs commandent des pizzas 😉
    Plein de bisous

  3. Paula dit :

    Je confirme : c’est pas évident du tout mais tu t’en sors très bien et je pense même te chipper quelques astuces;

  4. GUILMONT dit :

    Coucou! très bel article, vous êtes trop chous tous les deux. Pour ma part, je pratique la méthode index glycémiques bas, beaucoup de légumes et féculents complets. Le midi pareil que toi, miammm mes steaks soja je profites!! et le soir par contre je cuisine différemment pour moi et mon chéri et mes enfants (sont pas légumes ou très peu, et adore les pommes de terre) mon chéri c’est Monsieur PATATE lol et moi j’en mange plus ou occasionnellement où comme toi et hop une bonne raclette le samedi soir (ou autre craquage) c’est mon jour 😉 et je regarde pas non plus mon chéri se goinfrer de pizza ou autre sandwichs lol…des bisous à vous deux 🙂

    • En Mode Gonzesse dit :

      Ça doit quand même être un sacré boulot de cuisiner différemment pour autant de personnes ma belle, tu as bien du courage !!!
      Bisous d’amour !

  5. Charlotte dit :

    Deux surprises! celle de découvrir ce blog, très bien fait par ailleurs, et celle de découvrir un doublon de mon chéri, modèle qui semble en ta possession. Tout (a l’exception des boissons sucrées au repas) correspond au mode de vie que l’on a décidé de suivre a la maison, depuis que je suis WW (oui, je suis une des trois charlotte du vendredi, devine laquelle, un indice : je suis repartie avec des robes d’Akila à la dernière réunion). Implicitement, je pense, sans en avoir décidé ensemble, on s’est adaptés à ce nouveau rythme de vie, qui nous va comme un gant. La différence? Prévoir, anticiper, être patiente, et ne pas regretter les écarts » qui portent mal leur nom : ce sont a mon sens simplement des « imprévus » (on ne peut pas tout planifier, comme tu le dis justement) Donc, moi aussi je mange à la maison, il mange au boulot : chacun mange à cette occasion ce qui lui fait plaisir. Nous aussi, on craque ensemble le week end. lui aussi mange sans rechigner (bien au contraire) la nouvelle ration de légumes et découvre (parfois avec méfiance quand même ) les nouveaux légumes improbables que j’ai décidé de mettre au menu (mais QUI connait les cyclanthères?). Le plus important? ne pas envisager la chose comme une privation un régime au sens strict du terme, mais bien comme une SOLUTION. tu as bien choisi le terme et mis le doigt dessus…En tout cas merci pour cet article, qui permet aussi de regarder autour de soi et de mesurer des choses faites par notre entourage et qui parfois nous semblent acquises.!

    • En Mode Gonzesse dit :

      MAIS QUEL HONNEUR de te voir par ici 🙂
      Tu as toujours les mots justes le vendredi, mais je vois que ça change pas les autres jours de la semaine ahah.
      Anticiper, c’est vraiment la clé 1/ de ma réussite et 2/ de ma stabilité mentale 😀
      Et tout pareil pour les imprévus, pour les solutions, et pour avancer ensemble, JE DIS OUI !
      A vendredi bien sûr !!

  6. perrine dit :

    hello chacha, je suis plus commentaire sur insta que ici mais alors la obligé de répondre!
    J’ai moi aussi repris ww depuis 2 3 mois après des kg bonheur aussi on va dire rhum rhum!
    J’en suis à 5kg et mon dieu que c afait du bien d’être dans l’optique bonne habitude à vie et non régime car cette fois ci c’est la dernière fois que je m’inscris!! ^^
    Je me reconnais totalement dans ton article, moi le mercredi c’est pesée ( le vendredi c canon merdeeeee ) et mes pots rigolent quand je dis que le gras c le mercredi, mais j’en ai besoin! Je pense que mercredi ca sera fondue, faudrait d’ailleurs que je me calme j’en ai des fois mal au bide le mercredi soir! Mais jai aussi besoin de ce craquage!! J’arrive à repousser les tentations au mercredi soir!

    Pour mon chéri je cuisine j’adore ça, il est ravie! Il ne se plaint jamais et franchement j’ai un homme qui a l’estomac d’une fille donc ça va lol! Mais il grignote, mange un bon ptit liégois quand je bois mon bb detox, enfin tu vois le genre quoi!!

    Vive WW, Vive le saucissons, Vive les vendredis soirs 🙂

    Gros bisous et bonne continuation 🙂

    Une voisine lilloise !!

    • En Mode Gonzesse dit :

      ahah moi aussi j’espère bien que ce sera la dernière…
      C’est exactement ça, repousser les tentations à l’après-pesée, c’est faisable et je pense qu’on pourra le faire aussi même sans les réunions plus tard, non ?
      Bisous d’amour Perrine, au plaisir de te croiser un de ces 4 !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*