[Vis ma vie] Mon rendez-vous chez le dentiste

Publié le 5 août 2016 | Humeurs

Salut les enfants,

Une fois n’est pas coutume, je viens vous raconter mes déboires avec le corps médical. On aime bien ce genre de sketch par ici… souviens-toi : la gynéco, l’ostéo ou encore la médecine du travail sont déjà passés à la casserole.
C’est à dire que c’est franchement un monde à part, auquel on préfèrerait éviter de se confronter… mais faut bien passer par la case départ pour toucher 20 000 balles.
Autrement dit, faire un check-up de time en time pour poursuivre le cours de sa vie en toute sérénité.

Sérénité, c’était pas franchement l’ambiance du jour J.
Le dentiste était plutôt nice hein… mais il mâche pas ses mots. J’pense que le gars, au cours de son cursus scolaire probablement un poil chargé, il a pas eu l’occasion de passer faire un tour en fac de psycho.
Il est visiblement pas là pour te rassurer (qui a dit que j’étais pas un enfant de 5 ans ??? C’EST PAS LA QUESTION). Faisons donc le point sur les agressions diverses et variées que j’ai eu la chance d’absorber pendant qu’il me trifouillait l’intérieur bucal.

 

« Vous avez toujours eu cette béance ? »

Qui utilise ces mots-là s’il vous plaît ? A part ma collègue bien sûr, personne ne parle comme ça, on est d’accord.
Dans un premier temps, j’ai donc fait le point entre moi et moi-même pour comprendre où il voulait en venir. Le Monsieur voulait visiblement dire que j’avais un trou entre les dents. #champlexical
Très bien, le gars a décidé de m’ajouter des complexes gratuitement. Ou presque, là n’est pas le sujet.

« Non mais c’est pas moche, et puis si ça ne vous gène pas pour manger… »
Entendons-nous bien, on se parle vraiment d’un truc minuscule (ah, d’où le terme de « béance » on me dit dans l’oreillette !), entre mes incisives du bas. J’avais franchement jamais fait attention à ça, c’est à dire qu’y a pas non plus la place pour laisser passer une fritasse.
Donc oui je crois que j’ai toujours eu « CETTE BÉANCE », et franchement non, ça ne me gène pas pour bouffer des wraps en pagaille.

dentiste-béance_EMG

La galère du lavabo

Encore une fois, comprenons-nous bien sur le terme « lavabo ». C’est pas non plus du double-vasque qu’on a là. Et c’est bien le problème.
Parce qu’il faut quand même viser, tout en étant en position allongée (paye ton gainage d’abdos), et qu’évidemment j’en ai foutu partout. #coucou
Parce que je sais pas cracher j’ai-jamais-su-laissez-moi-tranquille-avec-ça (même pour me laver les dents c’est compliqué, concrètement : j’ouvre la bouche pour laisser tomber l’eau).
Parce que CQFD, j’avais de la bave sur tout le menton, mes fringues et son fauteuil de torture.

Sans parler du fait que c’est lui qui actionne l’eau qui sort du robinet. Genre je peux pas me servir à ma guise.
Et vu le mini-gobelet qu’il m’a claqué à plusieurs reprises pour me rincer la gueule, soit les gens savent habituellement gérer avec 2ml, soit il a les Eaux du Nord sur le dos. On sait pas.

 

Le détartrage de la mort

A la base, j’étais donc là pour un simple détartrage. Plutôt classique.
Et bah c’est pas pour me plaindre (non… franchement non, j’insiste…), mais c’est franchement chelou. Pas tant pendant « l’opération » (#exagération #sensduréalisme), plutôt après le délire. La sensation est trop bizarre sur l’arrière des dents, c’est comme si il m’avait tout aiguisé. Tu sens « les escaliers » entre chaque dent, tu sais les différences de niveau, de bombé ou j’sais pas. Bref, tu sens toutes tes dents. Et bah on est pas habitués hein.
Limite je préférais avec le tartre, au moins c’était régulier et je risquais pas de cisailler ma langue à chaque passage.

 dentiste-peur_EMG

La scie à métaux électrique

Au moins.
J’ai pas pu y échapper. C’était visiblement offert avec la séance. Et j’arrive pas à déterminer ce qui est le plus terrorisant :
le bruit de scie quand il s’approche de ta face : j’ai pas eu le temps de dire adieu à mes proches…
la sensation quand il lime ta dentition : il retire quoi au juste ?? Et ça part où surtout ?? J’veux pas avaler mes dents…
– ou encore le drame de savoir où placer ta langue pour éviter qu’elle parte elle-aussi en lambeaux au fond de ta gorge.
Encore un instant Nutella dont j’me serais bien passée.

 

Le bonheur d’être anesthésiée

Ça, c’est cadeau aussi.
Retrouver son amoureux après toutes ces péripéties, la gueule endormie, et la moitié de la face figée… On a connu mieux pour préserver la passion cupidonnienne.
Le pire dans tout ça, c’est que j’étais même pas en capacité physique de m’esclaffer avec lui… pourtant y’avait vraiment matière apparemment.

 

Dire que j’avais quand même demandé au dentiste si je devais prévoir un jour d’arrêt le lendemain.
« Bah non, pourquoi ? » qu’il avait répondu en gloussant dans sa blouse, tellement la question semblait loufoque. (moi aussi j’peux utiliser des termes du siècle dernier)
Bah pour me remettre de tout ça, c’est pas assez clair ?

PP chachaEt toi, il est comment ton dentiste ? T’as des anecdotes à me partager ?
Tout le monde se brosse bien les dents ?

Bisous d’amour, à pleines dents !
Chacha

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

13 Réponses pour [Vis ma vie] Mon rendez-vous chez le dentiste

  1. Paula dit :

    Béance !!!!! Mdr ! je vais me mettre à l’utiliser.
    La dernière fois que je suis allée chez le dentiste, jadis de naguère, il m’a fait un détartrage. Donc bref le truc se passe. Effectivement après c’est chelou tes dents. Mais genre je vais bosser et après 20 minutes de route je me rends compte que toute la poudre du détartrage est sur ma gueule. Que ça fait des vieilles plaques blanches partout. Grrrrr

    • En Mode Gonzesse dit :

      Il m’a rendue dinnnnnngue avec sa béance, j’l’ai fait répéter ct’homme !
      HORRIBLE la poudrasse, j’ai même pas fait gaffe mais ça se trouve… à euralille juste après…… DRAME

  2. Déborah dit :

    C’est drôle que tu parles des déboires avec les dentistes…
    Je me suis fait opérer en juin et j’ai mis une semaine à m’en remettre 🙂
    (grosse chochotte je suis, grosse chochotte je resterai!)
    Bref, je compatis hautement!
    Bises Charlotte et bonnes vacances 🙂

    • En Mode Gonzesse dit :

      Les dents de sagesse ???
      J’ai pas eu cette chance, mais vu le drame sur la tronche de Louloup, je veux bien te croire ahahaah !
      Bisous d’amour, merci Déborah !!!

  3. Mély dit :

    Mais? Il y a qu’à moi que le détartrage fait mal ?? Oo
    En tt cas tu m’as fait bien rire! 😉

  4. Moe dit :

    mdr la béance !!! Sinon c’est bizarre de faire une anesthésie pour ça non ? C’est pas un peu too much ? En tout cas félicitations te voilà débarrassée pour deux ans ps : vive le tartre 😛

    • En Mode Gonzesse dit :

      Ben oui j’ai trouvé ça bizarre aussi, mais j’avais pas le temps de dire ouf qu’il m’avait déjà piquée. Ptet pour le coup de la scie électrique ?
      ON SAIT PAS !

  5. Lucie dit :

    ah j’aime bien le dentiste moi ça me stresse pas, par contre je te rejoins sur le fait de ce cisailler la langue après le détartrage je me sens moins seule. Moi aussi je préfère presque avec le tartre on se fait moins mal lol

  6. Béance !! J’ai pas compris sur le coup mais en relisant, oui pourquoi pas.. xD
    Pas mal l’aventure avec le dentiste ! Il est original celui-là.

    De mon côté j’ai eu 2 grosses années « dentiste », dans le genre dentiste rime avec galère lol, en 2013 et 2014. Je me permets de te les partager ! Désolée d’avance pour le pavé 🙂

    – 2013, dent de sagesse qui pousse à moitié, du coup ya des saletés qui se mettent entre la gencive et la dent, du coup infection, (du coup) opération en anesthésie générale pour y dire adieu. Sauf qu’à la clinique, on m’a piqué sur la main, j’ai fait une thrombose veineuse, et je suis tombée sur une abrutie d’infirmière qui en m’injectant du paracétamol (oui oui, du doliprane pour des douleurs post-op !!) a empiré la thrombose en forçant (vu que c’était bouché, le produit ne rentrait pas). Pour te donner une idée, pendant les 2 semaines qui ont suivi je ne pouvais pas poser ne serait-ce qu’une feuille de papier sur mon bras tellement la douleur était vive. Pour la suite, arrêt de la pilule, échographie veineuse et piqure d’anticoag car je prenais l’avion peu de temps après… Ca a mis 2 mois environ à se résorber, ô joie ^^.

    – 2014, douleur dentaire, je vais voir mon dentiste habituel, qui remarque qu’une carie s’est reformée sous un plombage. Après examen, elle décide de dévitaliser pour ensuite poser une couronne. Qui l’eut cru que dévitaliser prendrait quelque chose comme 4h30 en 4 séances ? Au début elle s’y attelle, dévitalise 3 racines, ok. Mais la 4ème racine, nada impossible de mettre la main dessus alors qu’elle est là (visible sur radio). Direction un endotonlogue (spécialiste de l’intérieur de la dent), pour trouver cette racine, grâce à un microscope, et vu que c’est nouveau, c’est pas remboursé par la Sécu (425€, merci). Question de responsabilité, il rescelle les 3 premières racines, puis s’attaque à la 4ème, invisible jusqu’alors car calcifiée (elle s’est créé de l’émail pour se protéger, WTF), et sur la dernière séance, qui devait durer 45min, passe 1h30 à trouver et dévitaliser une 5ème racine !! Et toi, la gueule ouverte avec un champ opératoire dans la bouche, tu ne peux rien dire et lui ne t’explique qu’à la fin le bins xD. Le pire, c’est qu’au final on a pas posé de couronne car avec toutes les racines il n’y a pas assez de place à l’intérieur.

    Bref tu l’auras compris j’ai tendance à fuir les dentistes depuis 2 ans, je passe trop de temps chez eux.

    • En Mode Gonzesse dit :

      Non mais DELPHINE !!!! Ces histoires de ouf, t’as pensé à écrire un bouquin ??? LA POISSE !!!
      J’ai franchement mal pour toi, surtout pour la feuille de papier !!! UN TRUC DE DINGUE !
      Est-ce que tu m’autorises quand même à continuer de râler pour rien du coup ou pas ?

      • Faudrait que j’y songe au bouquin :P. Oui c’était 2 sacrées aventures ! J’espère que c’était amusant à lire 😀 J’ai dit feuille de papier pour l’image, mais que ce soit ça ou une manche de tissu (c’est pas comme si les manches reposaient sur les poignets hein *blague*) c’était insupportable.

        Ouuuuuui continues de nous raconter tes histoires de folie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*