[Test] La CUP et les protections lavables

Publié le 9 juin 2017 | Humeurs

Bonjour chaton

Je crois que toi et moi on n’aura jamais été aussi intimes qu’après cet article. Je n’avais pas spécialement prévu de te parler de mon vagin et de ce qui se passe aux alentours, mais allons-y !

Ça fait des années que j’entends parler de ces nouveaux types de protection. Plus écolos, certes, mais aussi plus respectueuses de nos corps.
Alors au début, l’idée de la cup à vider et des protections à laver, c’était hors de question. Et l’une comme l’autre ont fait leur bout de chemin dans ma tête. Ce qui nous amène là.

 

Les protège-slips lavables

IMG_0450

IMG_0452

IMG_0451

LA bonne idée.
Je n’utilise pas de serviettes hygiéniques, mais par contre les protège-slips me rassurent. Ils me sont bien utiles en début et fin de règles. Ou – au hasard – quand je teste une nouvelle protection et que j’ai peur de fuir.
Par contre niveau écolo, financier, et autres, c’est pas génial. Du coup, cette alternative lavable est top !
Celle-ci vient de la marque française Dans Ma Culotte. Elle est en coton 100% bio tout doux, et s’utilise très simplement : en clipsant le bouton sous le sous-vêtement, comme on le ferait avec les languettes collantes de ceux jetables.
Y’a plein de motifs différents, de tailles aussi, puisque ça existe en version serviettes hygiéniques lavables.
D’ailleurs question nettoyage, il suffit de pré-laver au savon, puis de passer en machine à 60°.

Moins de déchets, moins de dépenses, moins de trucs composés d’on-ne-sait-quoi près de ta shneck. Qui dit mieux ?

La CUP – ou COUPE MENSTRUELLE

IMG_9911

IMG_9912

Tellemeeeeeent flippant. J’ai dû lire un million de trucs dessus avant de me décider, sur un coup de tête, dans mon supermarché au rayon tampons et serviettes.
Par la suite il m’aura fallu quelques mois de plus pour la sortir de son emballage. C’est un peu cet article qui m’y a forcée au final.

J’ai attendu le bon moment. Le 1er jour de mes règles, pour un flux moins important, qui concorderait avec un jour à la maison. Histoire de se faciliter la tâche (et de les éviter. Les tâches.)
On arrive donc à aujourd’hui. Dimanche, tranquille à la maison, avec débarquement des anglais. C’était pas une surprise, je suis réglée quasi à l’heure près.
J’avais anticipé, et stérilisé l’engin (7min dans l’eau bouillante).
J’avais lu et relu les instructions, plié et replié la CUP selon leurs différentes méthodes pour trouver celle avec laquelle j’étais le plus à l’aise. J’étais persuadée que jamais ça allait rentrer. Alors que bon y’a quand même des trucs plus larges qui rentrent fort heureusement stvcqjvd. 
Bref, tout un sketch avant même de commencer.

IMG_9916

IMG_9917

J’ai rincé la cup (parce qu’ils disaient que ça serait plus simple si elle était mouillée ou lubrifiée), mis un pied sur la cuvette (pour faciliter l’insertion tout en étant bien stable), placé un miroir dessous pour bien voir ce que je faisais. Et… en deux secondes c’était in da en place !
Un peu basse au début, je l’ai poussée un peu plus haut (il faut environ une phalange) et c’était fait.
Je portais ma toute première cup. Mon premier réflexe après ça ? Le voilà :

ScreenShot009

Visiblement, la CUP pour Chacha, c’est pas pour demain.

J’ai passé l’aprem avec sans aucun soucis. Ni inconfort, ni gêne, ni fuite.
Et puis…bah il a fallu l’enlever. Re-sketch.
Elle était un tout petit peu remontée, j’ai flippé. J’ai cru que j’allais devoir la garder en moi toute la vie. Ou finir aux urgences pour la retirer, la honte.

Sur le papier, ils disaient de se détendre, parce que ce sont nos muscles qui la tiennent en place. ILS SONT MARRANTS HEIIIIN.
Pour une fois j’ai écouté, j’ai bien soufflé, et ça l’a fait redescendre comme par magie. J’ai pu choper la tige pour la faire descendre encore un peu, de façon à pouvoir pincer la base (pour annuler l’effet ventouse), et la sortir sans difficulté finalement. Tout ça pour ça.
Je t’épargne les détails du contenu de la CUP – bien moins rempli que je ne l’aurai pensé – parce que Chacha va tourner de l’oeil à la lecture. Pi t’en sais assez sur mon intérieur comme ça.
Je l’ai vidée et rincée au savon de Marseille.

J’en suis restée là pour la journée, et j’ai remis un tampon pour la nuit ainsi que pour la journée du lendemain (trop compliqué au boulot pour le moment). Mais je l’ai remise en rentrant, puis la nuit, puis le mercredi entier (je ne bosse pas l’aprem donc c’était gérable).
Toujours pas de gêne ni de fuites. Et de plus en plus de facilités à la mettre et à l’enlever. Franchement ça me prend 10 secondes.
Hier, jeudi, je l’ai mise toute la journée. Finalement au boulot ça le fait (merci le lavabo dans les toilettes !). Et aucun soucis non plus pendant l’entrainement de volley.

Honnêtement ? J’aurai jamais pensé dire ça… mais je crois bien que c’est définitivement adopté ! Les serviettes ça a toujours été no way  de baigner dans mon sang ; les tampons au bout de quelques jours ça me faisait mal. Et on en dit beaucoup de choses dernièrement en plus…

Moins de déchets, moins de dépenses, moins de trucs composés d’on-ne-sait-quoi près de ta shneck. Qui dit mieux ? (bis)
En résumé, me voilà nouvelle adepte de la CUP ! (y’a qu’les cons qui changent pas d’avis hein ?!)

(je l’ai pas achetée là, mais Dans ma culotte en vend également si ça t’intéresse)

 

11215759_844736738894835_7278271421569055087_nEt toi, t’en es où ?
Envisageables, ces différentes sortes de protections ?
T’as déjà testé la Cup ? ça a été un sketch aussi ?

Partage toi aussi ton intimité avec moi 🙂
Des bisous
Amandine

 

 

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

10 Réponses pour [Test] La CUP et les protections lavables

  1. Clemie dit :

    Autant à la maison, je pourrais l’envisager, autant au boulot ce serait carrément impossible !!! Toilettes doubles avec un lavabo au milieu, sympa pour les collègues… « Qu’est-ce que tu fais ? Oh rien, je nettoie ma cup ?! » Rhaaaa IMPOSSIBLE !
    Et question bête, mais comment tu fais pendant que tu la nettoies ? Tu mets une protection provisoire ou genre t’es à oilpé le temps de remettre le bordel en place ?!

    • Fluffy dit :

      Alors normalement la cup se garde la journée, donc boulot ou maison heu… 0 différence t’es pas sensé y toucher avant de rentrer chez toi 🙂

      Après pour le moment où tu la rince avant de la remettre, c’est censé te prendre quelques seconde,s tu l’enlèves, tu rince tu remets du coup t’as pas censé fuir. Et si jamais tu fuis un peu bah tu rince ta cuisse mais encore une fois parle de quelques secondes, suffit de fermer les jambes et devrait n’y avoir aucun problème 🙂

  2. Lisaline dit :

    Pas mal cet article. La cup comme toi avant j ai du mal mais pourquoi pas!Je vais encore un peu attendre

  3. Coucou Amandine, je crois que ton article est celui, parmi tous eux que j’ai lu, qui change le plus mon idée de la cup ! Car tu as l’art de rendre les choses simples, en mode tu n’y croyais pas non plus, et pourtant ça fonctionne ! De mon côté je n’ai plus de règles (mais alors plus du tout) depuis un an tout pile du fait d’une contraception particulière, la pilule progestative seule, à prendre en continu. Du coup ces questions-là ne me concernent plus pour le moment. Par contre, après avoir vu le documentaire « Tampon : notre ennemi intime », la teneur en agents toxiques de nos tampons m’a vraiment frappé (et aussi le fait que ça passe tranquille à travers les muqueuses vaginales), du coup la cup pourrait éventuellement s’envisager…

  4. Amandine dit :

    Coucou merci pour cet article ludique et loin de la propagande anti tampon.
    Mais comment fais tu quand tu a envie de faire pipi. Parce que j’y vais 10 fois par jour. Alors la sortir et la rincer à chaque fois ça me freine un peu.
    Merci de ta réponse

  5. Paula dit :

    Ahhhh une de plus dans le clan 😀
    Tu la changes dans la journée ta cup ???
    Parce que mi pas besoin je le fais en rentrant, c’est aussi ça l’avantage.
    Finalement c’est pas bien sorcier 😉 Bisous Mandine

  6. Amélie dit :

    Merci amandine pour cet article qui me convainc presque de l.essayer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*