[Swatch] Blush Cheek Pop par Clinique : l’incontournable !

Publié le 5 décembre 2019 | Beauté

Salut chaton,

C’est le retour de la meuf à la ramasse. T’es content ou pas ?

Aujourd’hui donc, je poursuis mon sketch qui consiste à vous présenter les produits incontournables de nos rayons beauté. Les têtes de gondole, les must-have de la blogosphère, les top of ze pop sur le papier. J’aime les tester sur bibi, et vérifier si réellement « Wahou » il y a.

Les blush Cheek Pop de Clinique ont quelques années maintenant. J’t’ai dit, la ramasse toussa…
Et j’ai comme l’impression que je ne prends pas trop de risques avec le test du jour.

Packaging & Composition

La première impression est donnée par cet emballage en plastique. Et c’est pas glorieux !
Alors c’est transparent certes, donc pratique pour s’y retrouver. C’est magique aussi, avec la fleur canon designée au centre du blush qui tient dans le temps malgré les nombreux coups de pinceaux que je lui fais subir.
Mais c’est surtout pas très solide quoi… Il aura tenu 2 jours chez moi avant de voir se décoller le blush de son emballage. En un seul morceau heureusement, donc tout à fait utilisable depuis, mais quand même.

4 teintes sont disponibles, aussi bien chez Clinique que chez Sephora :
Ginger Pop est un joli nude très légèrement orangé
Berry Pop est la teinte la plus « foncée », un rose légèrement fuchsia
Plum Pop est un joli mauve
– et Peach Pop sans aucune surprise, ben c’est un pêche.

Et ça tombe bien, car c’est aussi l’objet du test du jour.


La formule : Hdi/Trimethylol Hexyllactone Crosspolymer, Cetearyl Ethylhexanoate, Glycerin, Dicalcium Phosphate, Squalane, Ptfe, Dimethicone, Lauroyl Lysine, Ethylhexylglycerin, Chondrus Crispus (Carrageenan), Polysorbate 80, Caprylyl Glycol, 1,2-Hexanediol, Zinc Stearate, Silica, Pentaerythrityl Tetra-Di-T-Butyl Hydroxyhydrocinnamate, [+/- Mica, Red 7 Lake (Ci 15850), Titanium Dioxide (Ci 77891), Manganese Violet (Ci 77742), Red 36 Lake (Ci 12085), Iron Oxides (Ci 77499), Ultramarines (Ci 77007), Red 6 (Ci 15850), Yellow 6 Lake (Ci 15985), Blue 1 Lake (Ci 42090), Orange 5 (Ci 45370), Bismuth Oxychloride (Ci 77163), Carmine (Ci 75470), Red 30 Lake (Ci 73360), Yellow 5 Lake (Ci 19140), Iron Oxides (Ci 77491), Iron Oxides (Ci 77492)]


Application & Résultats

Sur le papier, on promet une gamme de couleur qui « réhausse toutes les carnations et offre, grâce à sa formule, un fini de couleur poudré et soyeux ».
Ce sont des blushs poudre bien sûr, mais sans effet poudré sur le visage (que je trouve assez peu naturel, on voit que tu es maquillée). Ici c’est presque crémeux, aucune trace de texture ni de démarcation sur le visage.

La marque conseille d’appliquer le blush par petits coups de pinceaux pour insister sur le côté « pop » des couleurs.
Je valide, car la pigmentation est vraiment modulable. On se loupe pas en s’y reprenant à plusieurs fois, et on dose entre le côté ultra-naturel ou la pigmentation plus intense de la couleur.
Et si on aime pas ce côté « pop », on peut aussi fondre la matière tout simplement avec un pinceau duo fibres moins dense.

Je survalide d’ailleurs ma teinte Peach Pop, meilleur choix au monde.
C’est un pêche corail très lumineux, ce qui le rend légèrement satiné alors que le fond est bel et bien mat. Pas de paillettes bien sûr, vraiment juste de quoi pimper le teint, et apporter un glow naturel en toute saison ! Canon !

Dernière coup de coeucoeur : la tenue !
J’ai toujours de la couleur en fin de journée, et ça c’est assez ouf pour le mentionner. Probablement que le type de peau et les autres produits teint que vous utilisez sont à prendre en considération avant d’émettre la même conclusion de votre côté… mais quand même !


Disponible chez Sephora
Son prix : 27 € les 3,5 g

 

Alors les enfants, on valide ou pas ?
Tu les connais ces petits blushs ?

Love,
Chacha

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*