[Revue] Sérum de teint Diorskin Nude Air : un teint naturel en 2018 !

Publié le 30 janvier 2018 | Beauté
Ola chaton !

Après avoir passé des semaines à ne pas prendre soin de moi (hey, salut !), j’ai envie de revenir aux plaisirs quotidiens que me procurent le maquillage. Et en premier lieu : ma tronche.

J’ai l’habitude des textures couvrantes sur mon teint grâce à ce petit-mais-costaud complexe sur mes rougeurs mais ces quelques instants partagés entre ma « peau nue » et moi-même m’ont finalement apporté une certaine distance avec tout ça.
La route vers plus de naturel est longue et semée d’embuches, mais je cible désormais des produits « perfecteurs de peau ». Alors bien sûr, c’est pas gagné et le résultat ne sera pas « flawless-zéro-défaut », mais ce sera moi.

Dans la lignée de mes premiers pas avec l’Encre de Peau d’Yves Saint-Laurent terminée récemment, tentons cette nouvelle expérience ensemble avec le Sérum de teint Diorskin Nude Air de la maison Dior !

Le packaging

Je passe rapidement, le flacon en verre poli est canon-de-chez-canon et vous n’avez pas besoin de mes envolées lyriques pour le constater.
Ce qui m’intéresse par contre, c’est la petite pipette assez pratique pour prélever et doser les textures « eaux de teint » comme celles-ci, contrairement à l’applicateur spatule de l’Encre de Peau d’YSL par exemple.

Concernant la composition, Dior associe plusieurs huiles (hyperoxygénées, volatiles – l’huile de cranberry en tête de file) à des vitamines, des minéraux, des agents flouteurs et des pigments. L’objectif : un effet imperceptible / seconde peau, mais lumineux et anti-sécheresses.

 

L’application

– La texture : une eau de teint donc, hyper fine, fluide, liquide, « sans talc » même qu’ils disent chez Dior. Dans la lignée de l’Encre de Peau, de l’Eau de Teint de L’Oréal ou du Maestro d’Armani, le premier de la clique ! Ici, c’est un poil moins épais encore que chez YSL mais plus huileux que chez Armani par exemple.

– L’application : quelques gouttes sur le dos de la main, et application aux doigts, évidemment. D’après moi, c’est beaucoup trop liquide pour être appliqué au pinceau ou à l’éponge, sauf si vous souhaitez y laisser 90% du tube suffisamment onéreux comme ça.
L’application qui suit est probablement ma partie préférée, ou en tout cas le point fort du produit : ça glisse tout seul, on a presque pas besoin de l’étaler. Il s’étire facilement, et avec très peu de matière. Bien cool donc, vu le price. #bisrepetita

– La teinte : n°20 beige clair pour bibi. Qui entre nous, n’est pas si claire. Disons que ça colle pour moi parce que les sous-tons sont jaunes, mais pour les teints clairs mais rosé à mon avis ça sera trop foncé… Et c’est malheureusement la plus claire proposée chez nous !

 

Le rendu

– La couvrance : légère donc, c’est l’idée. Pour la promesse de « peau parfaite », ils sont bien nice : tout dépend ce que vous avez en dessous. Disons par contre qu’on corrige le teint en transparence, avec un rendu ultra naturel. C’est apparemment modulable (couvrance faible à moyenne), perso ça reste du domaine du très très soft. Il laisse apparaître le grain de peau, il unifie le teint, mais les irrégularités ne sont pas camouflées.

– Le fini : Coup de coeu-coeur : c’est lumineux ! Absolument pas poudré comme j’en ai l’habitude, mais du coup top pour les zones de sécheresse. Gros bémol par contre pour les peaux grasses, à poudrer impérativement d’après moi car il n’est absolument pas matifiant. Les peaux sèches apprécieront le côté imperceptible, l’effet zéro matière. On sent rien, ça fait du bien et c’est tout à fait ce que je recherche.

– La tenue : J’ai quand même l’impression qu’il faut pas trop en demander avec ce type de texture… Le résultat ci-dessous est plutôt cool, 3 minutes après l’application : on voit l’unification du teint. Par contre, je remets et retire mes lunettes, et j’ai une grosse trace rouge sur le nez (cf ma gueule dans la vidéo de demain), et en fin de journée c’est comme si j’avais plus rien sur les rougeurs. Encore une fois, tout ça dépend beaucoup de votre type de peau.

 

Pour conclure : chuis pas la plus canouss de l’univers, mais le résultat est naturel, léger, imperceptible et surtout : ma peau respire. Sûre que ça fera la diff’ sur le long terme.

Son prix :
– 42.50 € les 30 mL sur Tendance Parfums
– 50.50 € les 30 mL chez Sephora

 

Et toi chaton, tu portes quoi sur ton teint ?
Plutôt couvrance max ou teint plus léger ?
Raconnnnte !

Bisous love,
Chacha

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*