[Revue] Mon vernis bleu majorelle, par Yves Saint Laurent

Publié le 6 mars 2017 | Beauté

Salut mes amours,

J’ai toujours dit que si j’avais un jour l’occasion de me procurer un vernis de luxe, ce serait celui-là.
Cette couleur… je l’ai enviée depuis des années. Et bien avant que j’aille poser mes sandalettes dans les fameux jardins. Bien sûr, être sur place a été un kif particulier et n’a fait que renforcer mon coup de cœu-cœur. Imagine un bleu profond et intense sur les murs ensoleillés au milieu d’une flore franchement impressionnante… j’peux te dire que ça change des cactus qui décèdent sur mon rebord de fenêtre. Cet endroit est fascinant, un jour on y retournera c’est certain.

J’ai toujours dit que si j’avais un jour l’occasion de me procurer un vernis de luxe, ce serait celui-là.
Et c’est le cas les enfants, c’est le premier. Le premier vernis de luxe, le premier vernis Yves Saint Laurent, le premier vernis que j’ai tant voulu aussi. Bien sûr tout ça me passionne, mais j’ai pas pour habitude de « rêver d’un produit ». Pour preuve, mes wishlists vont et viennent, des trucs apparaissent dessus et repartent aussi-sec sans jamais passer par la case de mes placards. Mais ce bleu-là, il y était depuis des lustres.

J’ai eu la chance de le recevoir via Tendance Parfums, voyons ensemble s’il est à la hauteur de sa réputation.

BLEU MAJORELLE

La couleur :

Bleu Majorelle, qui tient son nom du lieu de vie de M. Yves à Marrakech donc (et aussi du lieu où ont été répandues ses cendres d’ailleurs), est la couleur emblématique de la marque Yves Saint Laurent. Le bleu est tendance (genre indémodable depuis 2012), pas le genre de couleur qui te laisse indifférent(e). Pas le genre de couleur dont tu te lasses non plus j’ai l’impression. Vous me donnerez votre avis si vous le possédez depuis longtemps ?

Et puis le flacon quoi… Est-ce que c’est pas juste un plaisir pour les yeux avant d’être un kif pour les ongles ? Le verre est épais, pas de froufrous inutiles, juste le nom de la couleur, le capuchon doré et siglé, un joli rebord noir… l’élégance, le luxe, coucou la classe. Un bel objet à collectionner c’est certain, mais une couleur magnétique et vive (même si moins flashy en vrai que sur les photos qui suivent).

BLEU MAJORELLE (2)

BLEU MAJORELLE (3)

L’application :

Je vais pas vous mentir, je m’attends à du lourd. J’ai eu la chance de ne pas mettre le prix dans ce vernis (en toute honnêteté, je pense que je ne l’aurais jamais fait et que j’aurais fini par le proposer aux personnes en recherche d’idées cadeaux me concernant), mais forcément, quand on connaît les chiffres, on veut du concret.

L’appellation « Laque Couture » est plutôt adaptée : la texture est très fine (j’ai horreur des vernis épais qui ne tiennent jamais plus de 24h), elle glisse sur l’ongle de manière assez uniforme… et laquée ? Uniforme mais pas complètement opaque, et c’est pas plus mal. A la fois parce que je préfère appliquer 2 couches donc pas de souci s’il faut s’y reprendre à 2 fois, mais aussi parce que je trouve le bleu plus profond quand on aperçoit ses reflets en transparence.

Le pinceau est plat, arrondi comme il faut, il épouse la forme de mon ongle (okay, de mes cuticules onvapassmentir)… franchement ce point-là est top ! Et le séchage est hyper rapide, grâce à la finesse de la texture, je termine une main et je peux attaquer la seconde couche de l’autre. Parfait !

BLEU MAJORELLE (4)

La tenue :

BLEU MAJORELLE (5)

BLEU MAJORELLE (6)

Séchage optimal donc, et on assure le coup avec un bon Top Coat. Pas pour la brillance (franchement il a pas besoin d’un coup de main là-dessus), plutôt pour la tenue. Elle est pas mal, je dirais moyenne. Pas complètement dingue mais pas pourrie non plus.

Franchement le coup de coeu-coeur se porte plutôt sur la couleur magique, l’application très facile, et la brillance au top. Ça en jette. 40° ou pas, j’attendrai pas le soleil pour le porter à nouveau ! Bien sûr d’autres marques ont dégainé des bleus de ce type (finalement un bleu électrique assez classique), mais le Bleu Majorelle a cette histoire, ces souvenirs, ce côté luxueux aussi forcément… que les autres n’ont pas. #sorry

J’ajoute qu’au « démaquillage » (comment on dit ??), l’ongle est en parfaite santé. Il doit y avoir un truc dans la formule (enrichie en huiles de rose et en calcium apparemment), qui permet de protéger l’ongle je trouve. Je mets toujours une base bien sûr, mais il est rare que je n’ai pas de dégâts avec ce type de couleur donc c’est cool !

 

Son prix : 20 € chez Tendance Parfums

 

PP chachaEt toi alors, tu le connais ce bleu Majorelle ? T’es déjà allé(e) à Marrakech ?
J’avoue que le « Beige Saharienne » me tente bien lui aussi… t’as d’autres teintes vibrantes à me conseiller ?

Bisous d’amour,
Chacha

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

2 Réponses pour [Revue] Mon vernis bleu majorelle, par Yves Saint Laurent

  1. Micheline Carpels dit :

    Bonsoir et Merci pour ce bel article! Il y a bien longtemps que je ne me suis pas acheté un vernis de Luxe 🙁 Ce bleu est vraiment Magnifique!!! Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*