[Revue] Le fond de teint Encre de Peau, par Yves Saint Laurent

Publié le 17 février 2017 | Beauté

Salut les chatons !

Amandine vous l’a dit, il existe 2 catégories de produits chez nous : les incontournables qu’on contourne pendant des années avant de succomber, et les trucs dont tout le monde se fout mais sur lesquels on est au taquet. Aujourd’hui, je remplis la première partie !

La grosse tendance du moment, c’est bel et bien les fonds de teint effet seconde peau, zéro matière. Le premier du genre, c’était le Maestro d’Armani, chouchou d’Amandine dès sa sortie. Pour ma part, ma première réaction a été « laisse-moi tranquille avec tes trucs invisibles, j’ai des rougeurs à camoufler moi ! »
Et puis on grandit.
(C’est beau la vie, hein !)

J’ai découvert l’eau de teint de L’Oréal sur mon bronzage estival et j’ai rapidement été convaincue par sa légèreté sur ma peau… qui n’avait pas franchement besoin de grand chose en vacances.
Voyons voir si la fameuse Encre de Peau, l’une des déesses de ce marché-là et qui plus est, signée Yves Saint Laurent, réussit ce même miracle de rembarrer mes préjugés… cette fois-ci sur mes imperfections hivernales.

ENCRE DE PEAU (2)

ENCRE DE PEAU (3)

Le packaging :

Ça n’étonnera personne, le packaging est un petit chef d’œuvre : flacon en verre qui s’ouvre façon vernis à ongles, bouchon siglé et capuchon de sécurité à dévisser… et surtout la possibilité de voir le niveau de produit restant, magique !

L’applicateur quant à lui, a un embout complètement atypique pour un fond de teint : il est dur (pas en mousse quoi), avec une forme de goutte. 2 points plutôt relous sur le papier : on doit le replonger plusieurs fois (2 ou 3 pour ma part) dans le flacon pour obtenir la quantité suffisante de produit, et on tartine directement son visage avec, peut-être pas l’option la plus hygiénique qui soit (même si tu peux tout à fait l’appliquer sur le dos de ta main avant et y passer 15h, c’est une option). Peut-être qu’une pipette aurait été plus adaptée ici.

Côté teinte, c’est la folie douce. YSL propose une vingtaine de teintes (les extrêmes seront ravies !) et simplifie le truc en les divisant par familles de couleur : BR – les beiges rosées, B – les beiges, BD – les beiges dorées. Moi je m’y retrouve bien, ça me plaît ! Et j’ai reçu la teinte B20, parfaite pour moi en ce moment, si jamais ça vous intéresse.

Good to know :
– Le produit contient du parfum. A éviter pour les peaux sensibles aux parfums donc.
– Il contient un SPF 18 très précisément !

ENCRE DE PEAU (5) ENCRE DE PEAU (4)

L’application

Mis à part l’embout bizarre, l’Encre de Peau est très facile à apprivoiser. On secoue le flacon et on applique sur la peau : il glisse littéralement, c’est très agréable, presque soyeux en fait. Comme d’habitude, je l’applique au doigt mais pour une fois, je vous déconseille vraiment de tenter le diable avec une éponge ou un pinceau, vraiment pas adaptés à ce type de texture aqueuse à mon sens.

La texture parlons-en ! C’est donc très liquide, j’ai pas l’habitude. Révolutionnaire pour moi, à la fois très léger sur soi, et complètement imperceptible de l’extérieur aussi. Ça se fond directement, impossible de faire des traces c’est certain (il contient du silicone d’ailleurs).

Seul problème à l’horizon : il me paraît un peu trop juste pour les peaux sèches car il marque les problèmes de peau, les zones de sècheresse et les imperfections. C’est flagrant sur les contours du nez sur les photos ci-dessous, à voir ce que ça donnerait sur d’autres irrégularités du teint.
Parfois même, il « peluche » dès l’application. Pas un problème de fond de teint, ni un souci de crème hydratante, je dirai plutôt une galère de compatibilité entre les deux puisque chacun fonctionne parfaitement lorsqu’il est associé avec autre chose. Mais comme c’est la première fois que ça m’arrive, je vous le mentionne. ENCRE DE PEAU (6)

Le rendu :

La couvrance : Elle est moyenne, ne vous attendez pas à un truc de fou. Mais c’est pas non plus complètement la loose, contrairement à ce que j’imaginais. En fait, je la trouve même idéale… même pour moi (attention, un gros chemin a été fait avant que je ne puisse écrire cette phrase). Elle ne couvre pas parfaitement mes rougeurs, mais pour le quotidien c’est pas très grave, et si vraiment ça me gène, le correcteur vient rectifier le contour du nez par exemple, et la poudre (que je choisis toujours teintée) finalise l’unification du teint.
A noter que le Double Wear d’Estée Lauder est parfait pour ça. Revue juste .

Le fini : Il est mat et naturel, invisible en fait. Effet peau nue, en mieux : « J’me suis pimpée rapidos mais tu le vois pas keskya« . C’est presque velouté sur la peau, ça colle pas, zéro sensation à la fois au toucher, qu’à porter sur soi. C’est mat mais pas forcément asséchant ni terne, de toute façon ça n’est finalement qu’une base à ajuster avec une poudre ou un highlighter selon ses préférences.

La tenue : plutôt bonne, en tout cas la matière ne se déplace pas ni n’oxyde pas au fil des heures. Mais la couvrance diminue en fin de journée, contrairement au fond de teint Anti-Blemish Solutions de Clinique testé dernièrement et qui lui m’avait bluffée devant le miroir en rentrant le soir.

 ENCRE DE PEAU (7)
Peau nue (s’il est nécessaire de le préciser)

ENCRE DE PEAU (8)
Fond de teint Encre de Peau appliqué

ENCRE DE PEAU (9)
Anti-cernes Estée Lauder et poudre Diorskin Nude Air appliquées

Pour vous laisser avec mes impressions finales, c’est un fond de teint que je recommande aux peaux normales : disons ni trop grasses et sans trop d’imperfections à camoufler, ni trop sèches ou déshydratées pour éviter les marques et l’inconfort. On est loin des fonds de teint effet masque qui couvrent tout sur leur passage, mais si votre peau est régulière, le rendu est canon et surtout : il laisse votre peau respirer.
En somme, c’est une petite révolution pour moi, un nouveau changement de vie après la perte de poids, la libération capillaire… jusqu’où ira-t-on ?? Si ça vous dit, je peux vous le montrer en action dans une prochaine vidéo Blabla sur youtube ?

Son prix : 40.50 € le flacon de 30mL chez Tendance Parfums, 51.50 € chez Sephora

 

PP chachaAlors le maquillage du teint plus léger les enfants, on valide ?

Bisous d’amour,
Chacha

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*