[Revue] Terracotta de Guerlain : une poudre de soleil en hiver ?

Publié le 22 mars 2018 | Beauté

Salut mes amours,

Nouvelle revue spéciale produit culte aujourd’hui, c’est comme si je rentrais chaque jour un peu plus dans la cour des grandes qui utilisent du maquillage de grandes. Laissez-moi.

Évidemment, la réputation de la Terracotta de Guerlain n’est plus à faire : c’est LA référence des poudres bronzantes sur le marché depuis plus de 30 ans. Une poudre de soleil donc, plus ou moins foncée qui reproduit un hâle léger et donne – comme son name l’indique – un effet « soleil » au visage.

Pour toutes les carnations, et toute l’année.
Et justement, c’est probablement en hiver que j’en ai le plus besoin personnellement, pour rehausser mon teint quand il n’est pas encore pimpé par le soleil ! J’arrive au bout de ma Milk Chocolate de Too Faced, l’occasion pour moi de tester enfin la réputation de cette fameuse Terracotta !

Packaging & Teinte

On y a apposé le sceau de la marque en transparence pour être sûr mais le boitier brun cuivré à la forme de galet est reconnaissable entre mille. Hyper compact et avec un miroir, il est parfait !

La formule de la Terracotta est enrichie en actifs hydratants pour assurer le confort sur la peau toute la journée. Le parfum doux et sensuel est typique de toute la collection : notes de bergamote, mandarine, jasmin et vanille (entre autres).

La poudre se décline en 8 teintes pour toutes les carnations. Blondes ou brunettes, les nuances ont été définies pour tenir compte des particularités de chacune. J’ai donc choisi la teinte « 01 Clair Brunettes », la 2ème plus claire de la collection. La couleur cuivrée ne tire absolument pas sur l’orange, je l’adore pour cette fin d’hiver.

Application & Avis

Les utilisations sont diverses et variées :
On dessine un 3 sur les bombés du visage pour un effet soleil naturel : du front aux pommettes, des pommettes au menton, et on redescend le long du cou.
On sculpte en utilisant la technique du contouring : le haut des pommettes, le long des mâchoires ou encore au creux des joues.
Vous l’aurez compris : je fais partie de la première team qui cherche l’effet bonne mine.

Dans les deux cas, on prélève très peu de matière pour éviter les catastrophes. Si la Terracotta est parfois controversée, c’est qu’elle est très pigmentée. Alors on y va avec parcimonie, et on dégaine un pinceau souple. Exit les trucs trop denses ou pire, les petites houppettes !
La poudre est ultra fine, alors l’application se fait facilement, sans risque de trace. L’intensité est modulable, il vaut mieux construire la couleur en plusieurs fois que de se retrouver avec 2 barres sur les joues.

Le fini est alors naturel, à la fois mat et lumineux. Je trouve l’effet hâlé très réussi, même si toujours difficile à rendre en photo. On me dit dans l’oreillette qu’on essaiera de penser à brosser ses sourcils la prochaine fois !
C’est joli, c’est subtil, ça amène le printemps et ça remonte le moral. C’est déjà pas mal tout ce que j’attendais de ce remplaçant qui s’est fait une place de choix dans mes placards !

Encore un produit culte qui fait mouche sur ma peau. En même temps, quand on pense que beaucoup utilisent le terme « Terracotta » pour parler des « poudres de soleil » en général, peu importe la marque… je crois que tout est dit !

Son prix :
– 36.50 € chez Tendance Parfums
– 47.95 € chez Sephora


 

Et toi chaton, t’en as une de Terracotta ?
T’as d’autres produits cultes à me conseiller ?

Love,
Chacha

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*