Perles de collégiens #2

Publié le 25 janvier 2018 | Humeurs
J't'avais pas dit qu'il y aurait une suite au #1 ?

Bonjour chaton

Bon bah… ils ont récidivé. En même temps, bosser en collège, niveau pépites c’est noël tous les jours.
Pas un jour sans une petite incompréhension, une naïveté, une langue française déformée.
C’est tellement mignon… et tellement drôle !
Juge par toi même :

 

  • « J’aime pas l’Histoire. En plus ils sont tous morts ! »

Que répondre à ça ? Ce n’est pas faux… Quoiqu’un peu vite résumé quand même 🙂


  • « Comment on fait pour être intelligent ? »

Rigole pas, c’était une vraie question. Malheureusement je n’avais pas la réponse, et je ne l’ai toujours pas.
Si quelqu’un sait, qu’il se manifeste. Ça nous serait bien utile !


  • « Les tortues n’ont pas de dents ? Bah comment ils font pour manger des pizzas ? »

On pourrait croire à une blague, ou à une référence rigolote. Mais non, c’était – encore une fois – une vraie question.
Y’en a qui ont trop regardé les Tortues Ninja !


  • « Ils passent aussi le Brevet en Guadeloupe ? Mais pourquoi ? Y’a rien là-bas, c’est tout petit ! »

Voir plus loin que le bout de son nez, c’est pas toujours gagné. Et encore, ils savaient que c’était un département français !


  • « Quoi ?? On mange du Chicot d’agneau à la cantine  ?

Et bon appétit bien sûr !


  • « – L’anglais ça sert à rien.
    – Si tu savais le nombre de gens qui regrettent de ne pas l’avoir mieux appris plus jeune ! Tu veux faire quoi plus tard ?
    – Travailler dans l’informatique et aller à New York !
    – …. »

Effectivement, ça ne lui servira pas l’anglais…


  • « Les femmes ça sert qu’à faire la bouffe et la cuisine »

Laissons la misogynie de côté et concentrons nous sur la répétition de la tâche. Y’a une différence entre la bouffe et la cuisine ?


  • Une gamine vient me voir avec, à la main, une feuille où est recopié un poème d’Arthur Rimbaud.

     » – Amandine, tu connais Arthur Rimbaud ?
    – Oui, pourquoi ?
    – J’ai trouvé sa copie, tu pourras lui rendre ? »

Tu as bien lu. Elle a effectivement cru qu’il s’agissait du nom d’un élève, inscrit sous le poème…
On va mettre ça sur le compte de son jeune âge, puisque c’était une sixième, mais ça m’a valu le fou rire de l’année. Renouvelé un certain nombre de fois avec mes collègues à chaque fois que je le racontais.
Puis il y a eu ce moment où un élève, plus vieux, m’interromps dans mon récit et nous dit « Ah mais moi je le connais ! Il est en 6em je crois !!! »


J’ai pas un métier facile, tu vois !
Bon bah, parti comme c’est… à bientôt pour la #3 !

Des bisous
Amandine. Et ses élèves.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

3 Réponses pour Perles de collégiens #2

  1. Paula dit :

    Ha ha ha ! bande de ptits cons ! (vanne)
    Pour l’intelligence, tu peux peut-être soumettre l’idée de travailler, de lire, d’arrêter nrj12…
    Remarque pour commenter votre blog faut être intelligent : on me demande combien font 1 + 7 on verra si je suis publiée 😀

  2. Elodie dit :

    Ah ah ah! Il y a en effet de bonnes perles 🤣

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*