Nos amies les bêtes

Publié le 25 mars 2013 | Vos interventions

C’est devenu un rituel : de temps en temps, on passe la main à ceux qui veulent s’exprimer.
Aujourd’hui, Blandine rebondit sur les actus EMG et te conseille pour adopter ton chaton d’amour ou tout autre
Chat Méchantattrape-câlin dans les meilleures conditions !

Vous n’êtes pas sans savoir que notre Chacha nationale a pris l’horrible l’heureuse décision d’ADOPTER un animal…
Si t’es déjà planté(e) c’est ici ! Faut connaître tes classiques !
Voici quelques règles à respecter lorsque l’on accueille une bestiole chez soi :

LA TENDANCE :

Petites attentions oblige, on câline, on smell, on recâline, c’est beau comme on s’aime : viens dans mon lit, tu me manques déjà !
MOUAIS ! Un animal n’est pas un doudou : l’accueillir dans le plumard, c’est lui donner l’assurance qu’il est votre égal, votre alter ego… Sur le fond, c’est 100% approuvé par Brigitte Bardot, mais CONCRETEMENT, vous allez galérer à vous décoller, désengluer, séparer de lui au petit matin lorsqu’il faudra aller au boulot. Eh oui ! Cette chère petite chose va, en se sentant abandonnée, se livrer à toutes sortes de petites vacheries, crasses, démonstrations à l’échelle du manque que vous lui procurez :

  • AMPLITUDE DE FORCE 1 : le pipi-partout : « tu me manques un peu et je suis trop petit pour me sortir solo ou trouver ma litière ».
  • AMPLITUDE DE FORCE 2 : le pipi-caca-pot au sol : « tu me manques un peu plus…Ramasse à ma place, je- pas- savoir-faire »^^…
  • AMPLITUDE DE FORCE 3 : votre animal souille les chaises, les canapés,…voire même notre panier lit : « je t’aime tellement mais tu es avec qui toute la journée, HEIN ????!!! Tu me trompes avec une tortue, un poisson-clown, un pigeon de gare, l’araignée sous ton bureau…VENGEEEEEAAANNNCE !!!»
  • AMPLITUDE DE FORCE 4 : le bouffe-tout, ou l’hippo-glouton pour ceux et celles qui aiment les gros calibres : ton animal dévore, comme frappé d’une crise de boulimie lié au stress de la séparation : il commence par son panier, tes coussins, tes oreillers, tes pieds de chaises, tes portes… Pour les animaux qui excellent par l’emploi de leurs superbes griffes rétractables, ils ruineront plutôt les rideaux, les nappes, les couvertures, les meubles et même les murs… MAIS TOUS se borneront à mâchonner tes pantoufles 3D qui curieusement ressemblent elles aussi à un animal, rival.  OH OUI ! Votre animal vous aime si fort qu’il ira même jusqu’à détruire vos chargeurs de portables et de PC, des livres inestimables pour les plus cultivés et les plus sadiques, tout en se prenant au passage, un bon coup de jus (Y A UNE JUSTICE !).

LitDois-je ajouter qu’en couple, c’est complètement tue-l’amour ? Déjà, on passe ses journées à parler du pipi-caca pot inside or outside, loupé, pas loupé, coloré, incolore, liquide, consistant (découverte possible d’un objet que vous pensiez avoir perdu)… Mais lors des moments plus cochons, intimes, ne serait-ce qu’en étant dans la même pièce (et sur le lit avec vous tant qu’on y est !), votre cher et tendre compagnon va se prendre un malin plaisir à mater, saliver, fixer intensément vos ébats à la manière d’un pervers sous un réverbère

LES BONS RÉFLEXES :

Roublarde de l’éducation, je me dois de vous transmettre les malheureuses  découvertes que j’ai faites à mes dépens.

– Pour garder une libido : pas de bestiole dans la chambre ou dans votre lieu d’ébats… Même sous la douche, sentir une présence est absolument dérangeant…C’est déjà assez difficile comme ça pour tout le monde dans cette position !
– Le truc doit avoir SON ESPACE : c’est comme un ado en pleine crise : vous choisissez un endroit isolé, excentré pour éviter qu’il ne se sente spatialement au centre des attentions (coin retranché dans la cuisine, la salle à manger, pas de couloir ou lieu de passage).
– Votre bébé doit manger à heure fixe : vous êtes d’abord respecté(e) par votre animal : vous êtes le maître de la bouffe : faites asseoir aux heures choisies votre animal et n’accordez la permission de manger que lorsque vous le décidez. Au début, amusez-vous à retirer son repas quand il est en train de manger : comme avec les gosses, se faire aimer, c’est aussi FRUSTRER ! Wah la chiennasse !
– Prenez l’habitude quand vous sortez de ne PAS câliner votre chouchou. Il stressera davantage en sentant l’heure fatidique arriver. Fermez la porte et attendez quelques minutes pour voir s’il couine ou pas… Amusez vous à rentrer et à l’ignorer en prenant le temps de retirer votre manteau : FRUSTRATION POWER ! Votre animal va s’habituer à vos entrées et sorties tout en acceptant d’attendre l’heure du câlin !cookies
Récompensez les premières sorties sans dégât dans votre appart, maison, carton, par une petite saloperie que l’on vend si chère dans le commerce : l’animal comprendra via son estomac… D’ailleurs la bouffe, vous permettra d’éduquer votre animal : chien, chat, lapin, boa…C’est la clé de voûte de…de…ta cathédrale…
Les câlins c’est bien beau, il faut créer de la complicité entre vous et votre animal : les moments de jeu sont à privilégier : ça le défoule, ça l’éduque (assis, donne ta patte, pas bouger, reste là, allez vas-y, c’est bien, oui comme ça , mh c’est bon, tu le tiens…).

Si avec tout ça votre animal ne se fait pas à votre vie de femme/homme d’affaires surbooké(e) no life : bah fallait pas prendre de bestiole !

OU ALORS,

amenez votre animal chez le vétérinaire : il vous prescrira des produits composés d’hormones de femelles allaitantes qui apaiseront votre animal : cela existe en collier ou sous forme de diffuseur à brancher sur une prise, sans odeur détectable ni action pour et sur vous. L’anxiété de séparation, ainsi nommée par les gens du milieu ( d’où ?, de quoi ?, on ne sait pas !), disparaîtra d’ici six mois…

BlandineMe reste plus qu’à souhaiter à vous, chers parents, propriétaires, de bestiaux pareils une bonne chance du courage surtout et une bonne baise !
PS : vos collègues, votre famille, vos amis, se foutent bien des pipis/cacas pot ou pas, des tours et travers de votre animal, gardez ça pour le véto, une fois par an ! Photos incluses même pour un concours!

BLANDINE éducatrice de jeunes loupiaux.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

4 Réponses pour Nos amies les bêtes

  1. Pimousse dit :

    Excellent article !!!! Bourré d’humour mais plein de bon sens 🙂
    J’adore la photo du chaton sniper 😉
    Bisous mes gonzesses !!!!

  2. Voilà pourquoi je n’en prends plus ! Enfin… pour l’instant

  3. la star du jour dit :

    …Je me aime! Je vous aime! On se aime tous! 😉

    Prochain article: CORPS DE BOMBASSE: comment se regarder le nombril quand on a la tête comme une pastèque…! 😉

    Bonsoaèèèèèèèèr!

  4. Saskana dit :

    J’ai une petite pepette (Jack Russel), et j’ai adoré le côté tue l’amour, car c’est ce qu’elle est ^^
    Mais malgré tout me séparer d’elle m’est impossible, alors bon on apprend à faire avec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*