Mon coming out… de tatouée

Publié le 11 août 2015 | Humeurs

Bonjour Chaton !

 

Ce n’est pas un secret pour toi – ou en tous cas, je ne m’en cache pas – je suis tatouée. Triplement pour l’instant.
Tu t’en es peut-être aperçu au détour d’un vlog, mais généralement au quotidien ça ne se voit pas. Non pas que je cherche à tout cacher ou que je n’assume pas. C’est juste que je les ai faits pour moi. Pour des raisons précises et personnelles. Surement pas pour un effet de mode ou pour étaler mes pensées à la face du monde (dixit la meuf qui raconte sa life dans un blog).debardeur-tatouee-et-bien-elevee

J’en ai un sur les côtes, un autre sur une poignée d’amour (je trouve pas d’autre nom à cette zone, mais évidemment que j’ai pas de graisse à ce niveau) (Ah… si.) donc étant donné que j’me trimbale rarement en maillot de bain toute la journée, ils étaient naturellement cachés.
Le dernier est sur mon poignet. Sur, pas sous. Pas franchement une volonté d’être un poil plus originale, c’est juste que ça allait faire moins mal au dessus qu’au dessous. #lecourage (c’est le 1er que j’ai fait, je flippais !)
Comme je porte tout le temps une montre, il n’est pas souvent visible non plus.

Il y a peu, j’ai dû le dire à mon père. Depuis le 1er fait y’a 8ans, il ne le savait toujours pas. Mais là, on partait en Corse, et jme voyais pas porter une combinaison de plongée dans la piscine chauffée de la villa… ça aurait été un peu suspect.

En 8ans, j’avais développé une sacré technique.
Quand je dormais chez lui, je laissais toujours ma montre sur ma table de nuit, pour penser à la remettre avant d’aller petit-déjeuner. Jamais un raté.
Quand j’allais à la mer avec, je mettais une flikflak et répétais à tout va que j’adorais avoir la marque du bronzage.
Quand on m’offrait une montre, je l’essayais sur l’autre poignet.
Quand il est venu me voir jouer au volley, j’ai feint une blessure et mis un bandage.
Quand, aux repas de famille, ça parlait des tatouages de mon cousin et d’à quel point « ça fait mauvais genre », « c’est moche » et autres, je serrais les dents. Et retenais un fou-rire. Parce que le cousin en question en faisait des caisses « Amandine, t’aimes pas ça toi ? »
C’était très clair, Papounet avait horreur de ça.

Je craignais de décevoir, alors j’ai repoussé.

Arrivés en Corse, je me suis dit qu’il valait mieux le dire tout de suite, plutôt qu’il le découvre lui même à la piscine.

« Papa, j’ai un truc à te dire, ça va pas te plaire… »
« Quoi ??? » J’imagine même pas ce qui a du passer par sa tête à ce moment là ^^
« Je suis…potentiellement… tatouée.. »
« Potentiellement ? »
« Ouais, non, pas potentiellement. » (jme suis pas comprise moi même sur le potentiellement)
« Où ça, dans le dos ? »
« Heu, non, ça dépend lequel..j’en ai 3 en fait… Mais c’est des petits, ça se voit pas au quotidien ! »
« Bah ça sert à rien alors, si ça se voit pas »
« Heu…? T’es pas fâché alors ? »
« Bah non, c’est ta vie, ton corps, tu fais ce que tu veux »

C’était donc si simple que ça.

Tout ça pour ça. Heureusement que j’ai pas à lui avouer que je suis zoophile ou que j’ai tué un homme. Il me faudrait 15 ans pour le dire.

Bon, c’est pas pour ça que depuis j’affiche à tout va. Je porte toujours ma montre au petit déjeuner tu sais.
Mais c’est pas choix cette fois. Plus pour cacher.
Et ça change tout.

11215759_844736738894835_7278271421569055087_n

Et toi chaton, t’es tatoué(e) ?
Y’a des trucs un peu ridicules au final que tu caches à tes proches ?
Dis moi tout !

Des bisous
Amandine, femme tatouée libérée.

PS : mon article de conseils pour se faire tatouer juste ici

 

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

16 Réponses pour Mon coming out… de tatouée

  1. Valentine dit :

    Je suis également,deux pièces assez moyennes. Une dans tout le haut du dos et une autre sur le bras. J’en suis qu’au début (et le premier date déjà d’il y a un peu plus de 5 ans).
    Lorsque j’ai pris mon rendez-vous, je ne savais pas comment annoncer à mes parents qu’en plus d’être piercé j’allais être tatoué. Il c’est trouvé que rdv était pendant leurs vacances, je me suis dit (bonjour l’excuse) que je pouvais pas leur gâcher leur vacances en leurs disant avant. Au final j’ai traîné et c’est la maman d’une amie à ma sœur qui en a parlé (croyant mes parents au courant …) car elle m’avait vu à un spectacle de danse.

    Ma mère ne l’accepte toujours pas, j’ai toujours droit à de petites reflexion. Mon père ? je pense qu’il s’y est fait sans être pour autant en accord avec cette pratique.

    Des bisous =)

    • En Mode Gonzesse dit :

      AHAH « je ne pouvais pas gâcher leurs vacances » toutes les excuses sont bonnes à prendre ^^
      nan mais moi je me cachais aussi de tous les amis ou famille qui auraient pu faire la gaffe ! Jamais trop prudente !
      bisous !!

  2. AnnSo dit :

    Ahahahah ton article m’a fait rire! Parce que j’ai maintenant 4 tatouages et ce fut une mission pour le dire à mon père.

    A 16 ans, je me suis fait piercer le nombril. Je ne l’avais pas dit à mon père. Il l’a vu sans le faire exprès. Je me suis fait allumée! Et là, j’ai sorti le pire argument de l’histoire des arguments: « oui mais au moins avec un piercing, c’est mieux qu’un tatouage. Le jour où j’en veux plus, j’ai juste à l’enlever! ». Non mais il y a des moments où il faut savoir se taire et là j’aurai dû. Parce qu’à ce moment là, il m’a répondu que de toute façon, si je me faisais tatouer, je ne passerai plus le pas de la porte. Aïe..

    J’ai fait mon premier tatouage à 24 ans. A l’intérieur du poignet. Je l’ai caché quand j’allais voir mon père. Heureusement, je ne le voyais pas souvent. et plus d’un an après, j’ai décidé de lui annoncer. Enfin, annoncer… En fait, j’ai arrêté de le cacher. Et j’ai attendu qu’il le remarque. Il a mis du temps!

    Sa réaction a été moins violente que je ne croyais. Il m’a confirmé qu’il n’aimait pas les tatouages mais que de toute façon, je faisais bien ce que je voulais. Et puis, je pense que le fait que mes tatouages soient petits, fins et discrets, ça aide.

    Depuis, j’en ai donc fait 3 autres. Je lui ai dit à chaque fois. Il adhère pas mais il me jette pas dehors non plus. En fait, je pense qu’il ne comprend pas qu’on puisse vouloir se faire tatouer. Et que pour lui, c’est soit les gros motards, les fan de johnny, les rappeurs et les poufs de téléréalité qui sont tatoués. Donc que c’est vulgaire. Et il était hors de question que sa fille devienne vulgaire!

    Mais finalement, c’est comme tout, c’est une question de dosage, d’attitude et de personne!

    Comme dit sur ce T-shirt (que je vais finir par m’acheter!), on peut être tatoué et bien élevé! 😉

    • En Mode Gonzesse dit :

      Ouais il me semble bien que j’avais eu ce genre de menaces…suite à un piercing (et qul piercing… j’ai 2trous à une oreille, 3 à l’autre. c’est tout. même pas du cartilage et ça avait déjà fait polémique !)
      Mais effectivement, tant qu’on évite le gros aigle sur l’avant bras, ça passe mieux lol

      Je l’ai le tee shirt ^^

  3. Amandine dit :

    C’est fou … j’suis tout pareil que toi.
    Cela fait 2 ans pour les tatouages et toujours pas avoué à mes parents … Par contre le piercing au nombril pour les 18 ans, il l’ont découvert l’année dernière au détour d’un tee shirt un poil moulant / transparent : la grande classe 6 ans plus tard.

    • En Mode Gonzesse dit :

      moi je me suis toujours dit « plus je tiens sans qu’il le voit, plus ça me fera un argument »
      genre « bah non c’est pas mauvais genre pour le boulot, t’as mis 8ans à le voir, alors on risque pas de le voir au bureau ! » 🙂

  4. SamLala dit :

    J’attends d’avoir les sous pour me faire tatouer moi x) et aussi je repousse, car comme je sais pas dessiner, j’ai peur que le tatoueur n’arrive pas à saisir ce que je veux :/
    Et pareil, c’est juste pour moi donc je compte faire en sorte que ça ne se voit pas (et ton article me renforce dans ce choix, vu les préjugés des gens, en tant qu’osteo, j’ai intérêt à rester très discrète !)

    Petite question (tu dois en avoir marre qu’on te la pose sûrement), ça fait mal sur les côtes ? (Sachant que je veux quand même une grosse pièce d’une bonne vingtaine de centimètres)

    • En Mode Gonzesse dit :

      Rien ne t’empêche de faire le tour de plusieurs tatoueurs, en expliquant ce que tu veux et voir comment il dessinent ça. De toutes façons un bon tatoueur prendra le temps de faire un truc qui te correspond à 100%, le tout c’est de communiquer !
      Alors je vais pas te mentir… oui sur les côtes ça fait mal. le mien est petit et j’avais mis de la crème EMLA (anesthésiant qu’on met aux enfants pour leur percer les oreilles) et j’ai eu mal quand même.. mais bon, personne n’en est jamais mort 🙂

  5. Line dit :

    Le tout premier que j’ai fais, c’est mon frère qui l’a vu en premier, puis ma mère ! Je revois le sketch !
    J’arrive chez elle, pour déjeuner
    « T’as vu j’ai fais une nouvelle couleur ? »
    « T’as vu je me suis fais tatouée ? »
    HAHAHAHAHAHA et là j’en suis au 3e. Elle n’aime pas forcément mais pareil, c’est mon corps ma vie, tant que ça ne me porte pas préjudice…

  6. Miss Figolu dit :

    Ahhhhhhhhhhh j’ai tellement envie de franchir le pas !
    Depuis des années. j’ai passé le cap des piercing mais pas du tatouage. Le coté « toute ta vie » et tout le tralala…
    Puis je crois que je ne suis pas encore décidée sur le motif non plus… ca n’aide pas !

    • En Mode Gonzesse dit :

      Effectivement si tu n’es pas sure du motif ne te lances pas ! C’est quand même un choix important, même si aujourd’hui on peut les enlever, ou les recouvrir. mais c’est con d’en arriver là !

  7. Paula dit :

    Ah ah ah ! Enfin !
    Tu peux enlever ta combinaison de plongée maintenant 🙂

  8. Lucie dit :

    Coucou miss 🙂
    Je ne suis pas tatouée mais j’y pense et un tatouage très spécial à mon cœur que je couve en moi depuis des années. Mais dis moi sur le poignet ça fait mal?

    • En Mode Gonzesse dit :

      Sur le poignet ça va. C’était pas le pire. Mais dessous il parait que ça douille.
      Si ça fait des années, t’en en bonne voie ^^ la douleur ne t’arrêtera pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*