La contraception implantée

Publié le 4 septembre 2012 | Humeurs

Bonjour à toutes!!!

 

Désolé les mecs mais pour le coup, cet article s’adresse uniquement aux femmes… Eh oui, vous ne pouvez malheureusement pas pour nous, prendre le relais et porter de bébé durant 9 longs mois!!!!

 

J’écris cet article car je sors de chez le gynécologue et je me suis dit que ce serait bien de partager mon expérience avec vous !!! Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous raconter les détails de ma visite mais plutôt le but de celle-ci : ma contraception !!!! En effet, j’y suis allée pour me faire mettre mon 4ème implant !!!

 

Alors l’implant… Mais qu’est ce que c’est ??? Je suis certaine que beaucoup d’entre vous le connaissent mais il y a aussi beaucoup de monde à qui je montre mon bras et qui n’en avait jamais entendu parler. Alors une fois pour toutes, on fait le point :

 

Il s’agit d’un petit bâton en plastique, que le gentil gynéco me met dans le bras !!! Il faut le changer tous les 3 ans et il agit comme une pilule contraceptive. Il contient un progestatif : l’étonogestrel, qui empêche l’ovulation.

 

Pour mettre un implant et vérifier que le corps réagit bien, il existe une pilule dosée comme l’implant, à prendre tous les jours, à heure fixe et durant 3 mois. Ne voyant pas énormément de changement (prise de poids / douleurs / perte de libido… ), j’ai décidé de me lancer et on m’a donc inséré ce petit bâton de 4 cm dans mon bras gauche car je suis droitière.

 

La principale chose à savoir avec l’implant et qui, je pense, gênerait beaucoup d’entre vous, ce sont les RÈGLES!!!!! Ce petit cadeau hyper chiant que vous délivre la nature tous les mois!!!

 

Eh bien avec l’implant, ce n’est plus le cas (on essaye de le promouvoir comme on peut !!!). En fait, les règles ne préviennent plus et elles ne sont plus vraiment régulières Généralement, ça varie en fonction des femmes et du corps mais pour ma part, j’ai dû avoir mes règles 3 ou 4 fois la première année, une petite dizaine de fois la 2ème année et une vingtaine de fois la 3ème année donc oui (sortez la calculette), il m’est déjà arrivé de les avoir deux fois dans le mois !!!

 

Je pense que là, beaucoup ont arrêté de me lire… Il est vrai que cela peut faire peur car le fait de ne pas avoir ses règles indique bien souvent la possibilité d’être enceinte. Ce n’est bien entendu pas le cas avec l’implant, car depuis son apparition, de nombreux tests ont été effectués et aucune grossesse n’est survenue sur plus de 73000 cycles d’utilisation.

 

Concernant la venue des menstruations, je commence à comprendre mon corps. Et oui, plus facile au bout de 4 implants !! Mes règles ne sont jamais douloureuses, par contre je peux maintenant savoir quand elles débarquent : grâce à ma poitrine qui me semble gonflée et me fait un peu mal !!! (Comme vous pouvez le constater dans la description de Chacha et Mandine me concernant, je suis en effet tout sauf pudique !!) Une fois mes règles arrivées, je n’ai plus aucune douleur dans la poitrine.

 

L’implant se change tous les trois ans, donc le côté positif :

*Pas besoin de mettre un petit rappel sur le téléphone nommé « Lulule »

*Pas besoin d’aller voir son gynéco ou le docteur tous les 3/6 mois pour avoir son ordonnance

*Pas d’attente de remboursement.

*Des frais en moins car l’implant est gratuit avec votre mutuelle et/ ou tout simplement la carte vitale.

*Pas de pilule du lendemain en cas d’oubli.

 

Comme je vous l’ai dit, le seul point négatif, ce sont les règles instables puisque l’implant reste en permanence dans le bras. Mais ça peut être tout aussi positif de mon point de vue, quand vous êtes tranquille tout un été en maillot sans jamais voir vos copines anglaises arriver !!!

 

Ah oui et quand même un autre petit point négatif à relever aussi : c’est la petite cicatrice sur le bras qui ne fait pas plus d’1 cm de long. Mais elle ne se voit pas trop car elle est à l’intérieur du bras.

 

Et pour finir une question que je me suis posée et qui, je suis sûre, vous trottera dans la tête :

Est-il facile de concevoir un enfant après un implant ?

pp melieEh bien oui mesdames !!! L’implant peut se retirer avant les 3 ans, lorsque vous décidez d’enfanter et d’après les statistiques, le retour à la fertilité revient aux alentours de 3 semaines après son retrait.

 

Amélie

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

3 Réponses pour La contraception implantée

  1. Cécile dit :

    Pour info en fait concernant les règles un tiers des femmes les a quasiment tout le temps (franchement invivable et motif légitime de retrait…) un tiers les a comme toi de façon assez irrégulières mais vivable, et un tiers ne les a plus DU TOUT, et pour savoir ? il faut tester, Cérazette contient effectivement la même hormone mais sa diffusion est différente, donc les réactions sont prévisibles mais variables (comme la météo quoi).

    Par ailleurs, les nanas qui sont sujettes à l’acné ou aux règles hémorragiques, je vous le déconseille fortement, les oestrogènes sont vos amis pour éviter e genre de galères 😉

    (c’était l’avis de la sage-femme du coin, JINGLE LES GARS !)

  2. TataZout dit :

    Pour ma part j’ai eu Cérazette pour tenter le coup, j’ai tenu 1 mois, j’ai doublié de volume (remplie de flotte c’était suicide total) du coup j’ai tout foutu en l’air et suis retournée à ma micro dosée!

    • Oui ça dépend totalement du corps de la femme, pour ma part Cérazette n’a absolument rien changé, c’était surement trop dosé pour ton métabolisme, si déjà ton gynéco te prescrit des micro dosées.

      Bisous bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*