[Voyage] 3 heures à Marseille – que faire ?

Publié le 11 octobre 2018 | Lifestyle

Salut chaton,

Tu l’as suivi la semaine dernière sur le blog, nous avons passé quelques jours dans le sud avant de clôturer l’été en interne. Les copains nous attendaient du côté de Cannes, mais on a fait une halte à Marseille. C’est à dire qu’à 40 balles l’aller-retour (pour 2) (en plein mois d’août), un bisou à la Bonne Mère en passant s’avère incontournable.

La halte étant plutôt rapide entre les horaires de train et de bus, on a tenté d’optimiser un max. Alors, on fait quoi quand on a 3h à tuer à Marseille ?

 


Infos pratiques :
– Le Oui-Go à 10 € l’aller par personne depuis la Picardie et/ou Tourcoing
– Le Flixbus Marseille>Cannes ou Marseille>Nice à 9 € par personne, bien moins cher que Blablacar pour le coup
– La consigne à 5€ au quai A de la Gare Saint Charles qui nous a permis de laisser les sacs à dos et vadrouiller les mains libres


 

Or donc, nous voilà délestés de tout notre barda, il en fallait pas plus pour nous motiver à grimper. C’était une évidence que pendant les 3 heures sur place, on allait monter voir Notre Dame de la Garde.
J’avais entrepris 2-3 recherches sur Google Maps (qui est étonné s’il vous plaît) dans le train pendant que d’autres ronflaient à ma droite : autant passer par de jolis coins ! A gauche des quais, la Place Thiars nous régale. Il est 11h du mat’, c’est encore calme avant le coup de feu du midi.

 

Ni une ni deux, on atteint le jardin Puget. Les coins de verdure semblent se faire rares dans le centre ville, on apprécie !
Et oh, une première vue sur la ville… je crois qu’on commence à prendre de la hauteur.

 

La montée continue, on est bien contents d’avoir lâché les sacs de rando à la Gare. On sue tout c’qu’on peut, et on se demande :
1/ pourquoi on s’embarque toujours dans des sketchs pas possibles alors que d’autres auraient bu une bière en terrasse sur le vieux port…
2/ dans quel état on va rejoindre nos copains ensuite et
3/ qui seront les heureux élus à côté de nous dans le prochain bus. #sorrynotsorry

 

Mais quand même, c’est plutôt joli !
La basilique qu’on aperçoit depuis un moment, qui semblait si loin jusqu’alors, se tient juste devant nous. Encore quelques marches, quelques slaloms entre les touristes aussi (j’imagine que l’endroit est bondé chaque jour qui passe) et on y est !
C’est juste G.R.A.N.D.I.O.S.E.

 

On profite de chaque instant, on fait tout le tour, on immortalise avec environ 3598635 photos de cette vue qui semble si différente dès que tu te décales d’1 cm… ON SAIT PAS !!!
Certains repèrent le Vélodrome (laissez-moi mourir), d’autres admirent les îles du Frioul au loin… 2 salles 2 ambiances, comme toujours !

 

Doucement, et parce qu’il paraît qu’il le faut, on redescend.
On trouve un autre chemin pour revenir sur le port : la lumière est si blanche ! Les façades façon haussmanniennes s’accordent pas trop mal non plus avec le ciel bleu ! A l’occaz’, on y pensera p’tet pour la capitale ?

 

On arrive pile poil pour la fin de la criée. Ça remballe sec, je crois que la pêche et la vente a été bonne !
L’ambiance est tout à fait particulière : c’est la croisée des styles entre les bateaux en rang d’oignons au premier plan, et les immeubles qui les prennent de haut juste sur les quais.

 

Parce qu’on en a pas encore assez, on décide de pousser de l’autre côté des quais jusqu’au MUCEM. Le fameux !
On n’avait pas le temps pour la visite bien sûr, mais on apprécie la bâtisse.
Et on trempe les pieds, à défaut d’autre chose !

 

Le retour se fait par la vieille ville. J’avais noté le quartier du Panier pour clôturer la balade. Pas de coup de coeu-cœur cette fois, ni pour la Canebière en remontant vers la Gare. Sa renommée nationale m’avait laissée entendre que cette avenue valait le détour, disons qu’elle permet de se rentre sur le port…

 

Voilà qui clôture cette folle matinée : 3h sur place et 14km au compteur, on n’a pas chômé !
Je garde 2-3 idées sous le coude pour la prochaine fois :
– Le quartier du Roucas Blanc (plus résidentiel, avec de jolies ruelles comme je les aime)
– La Friche de la Belle de Mai, dont Akilou vante les mérites depuis son retour
– Un match au Vélodrome pourquivoussavez
– Les Calanques bien sûr. Complètement mon dada dès que j’aurai un poil plus de temps devant moi !
– Visiter le MUCEM, dont la réputation n’est plus à faire
– Manger des navettes (no graciass la bouillabaisse) et ramener du savon de Marseille. Pour le geste.

 

Et toi chaton, tu connais bien Marseille ?
Des choses à me conseiller pour la prochaine fois ?

Love,
Chacha

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*