Beauty flops #4

Publié le 2 décembre 2014 | Beauté

Bonjour Chaton !

Grande première ! Aujourd’hui c’est moi, Amandine, enchantée, qui n’est pas satisfaite de certains produits.
Non pas que d’habitude j’aime tout, disons plutôt que d’habitude je passe très vite au produit suivant. Dès la 1ere mauvaise impression, ce qui laisse peu de chances pour me convaincre au final. Qui a dit que j’étais comme ça pour tout ?
Mais ce mois-ci, no-buy oblige, je me suis forcée à utiliser mes stocks avant de claquer mon PEL que je n’ai pasT’es forcé autorisé à me féliciter.

Du coup ça m’a laissé l’occaz’ de tester quelques merdes. Elle est contente…
Autant que ça te soit utile, alors… Revue !

 

Sérum hydratant non gras pour le visage, AesopScreenShot002

Ce sérum s’annonçait bien. Une marque réputée, un packaging type apothicaire trop canon, un flacon pompe hyper pratique, une compo plutôt cool (m’en demande pas plus, j’ai pas encore appris à lire les étiquettes) et un format XL qui compensait bien son prix.
Enfin, XL c’est 100mL. Ca te parait ptet pas fou, mais c’est énorme pour un sérum. Surtout quand tu l’aimes pas.
Au début j’étais assez conquise. J’aimais l’odeur, l’application rapide car il pénètre très vite dans la peau.

Et puis j’ai bien été forcée de constater….qu’il ne servait foutrement à rien ! Hydratation zéro !
Juste après l’application ma peau a le même aspect déshydraté, et sur le long terme c’est pas mieux. Il ne fait pas de mal : pas de boutons ou autre réaction de merde, il ne fait rien.
Le flacon trône depuis des mois dans ma salle de bains, faut dire qu’il rend bien visuellement, je ne suis qu’à 1/3 du contenu. Autant te dire que j’ai pas fini de me plaindre.
Et j’ai hâte de le remplacer par celui d’Avène, dont t’a parlé Chacha.

 

shampooing-schwarzkopf-essence-ultime-diamond-color_4112175_3178041302678Shampoing Ultime essence Diamond Color,  Schwarzkopf

(développé avec Claudia Shiffer) (qui aurait mieux fait de s’abstenir, du coup)
On fera l’impasse sur le nom à rallonge, et sur shartzkofff qu’on sait toujours pas écrire sans regarder le flacon.

Clairement ce n’est pas la tronche de Claudia sur la bouteille qui m’a attirée, mais deux mots : « nouveau » et « promo ». Faible que je suis.
Faut dire qu’en ce qui concerne les shampoings, j’suis pas très fidèle. Pour les shampoings j’ai dit, j’te permets pas.
Du coup je tente régulièrement des nouveaux, et c’est pas toujours une réussite.
Alors celui-là, il lave. Jusque là tout va bien. Il illumine la couleur, évite qu’elle s’affadisse, et la protège des UV. Mouais, si tu le dis.
Mais alors le gros soucis, c’est quand tu tentes de sécher tes cheveux. En racines, c’est tout gras, comme si il en restait plein, que t’avais mal rincé. Alors que je peux t’assurer que je rince bien plus qu’il ne faut. Ouais, j’aime bien rester des plombes dans ma douche, même si c’est pas bien.
J’ai tenté d’en mettre moins, de rincer plus encore. Rien à faire, à chaque fois ça me fait cet effet poisseux.
Je l’ai quand même fini, tu noteras le progrès.

Voilà, ci-mer Claudia, tu peux retourner à tes podiums, ça sera mieux. Enfin, moins pire. Je sais, ça se dit pas.

 

Akerat 30, Avène.0001611_avene-akerat-30-zones-localisees_300

Et là tu te dis « Hallelujah, elle n’aime pas un produit Avène, elle n’est finalement pas si corrompue ».

Bah…en fait c’est pas un vrai flop. C’est-à-dire que si c’est un flop, c’est de ma faute. Voilà. Désolée.
Jte la fais en courte : j’ai découvert que je faisais de la kératose pilaire. Tu sais, cette peau épaisse et ces petits boutons sur l’arrière des bras, entre les épaules et les coudes. Bah ça a un nom, et même que ça se soigne.
Et normalement, l’Akerat, elle sert à ça. Sauf que pour des zones étendues comme les bras, il faut prendre l’Akerat 10.
Moi j’ai pris la 30, déjà, en me disant c’est plus fort donc ça ira plus vite. #teubé
Et en plus j’ai pas lu la notice qui disait de laisser poser plusieurs heures avant de rincer et laver. Du coup j’ai pas rincé ni lavé (avant ma douche du lendemain, me fais pas dire que j’me lave pas) 
Avec un produit costaud comme ça, la réaction ne s’est pas faite attendre : boutons rouges partout et démangeaisons horribles. Les pires que j’ai connues. Les médocs et crèmes anti-démangeaisons n’y ont rien fait, seule la Cicalfate a fait effet. (hop ni vu ni connu le placement de produit)
Il parait qu’on peut l’utiliser pour les poils incarnés, à condition de rincer hein, on va pas faire deux fois la même connerie. Je testerai ça et j’te raconterai. Plus tard. Pendant les vacances scolaires. Parce qu’on ne sait jamais, j’veux pas me pointer au volley avec une varicelle des jambes.

 

Voilà pour mes déceptions du moment, on espère que ça vous intéresse tout autant que nos coups de cœur !
Dites-moi si vous avez déjà testé ces produits, et si y’a que sur moi que ça ne fonctionne pas ?

Amandine-En-Mode-Gonzesse-150x150Je rappelle que ces produits ne me conviennent pas à moi, ça veut pas dire que c’est tout pourri. Et aussi que je ne jette rien, et même si un produit ne me plaît/correspond pas, je vais me forcer à le terminer, lui trouver une autre utilisation, ou le filer à Chacha. Qui généralement « kiffe mes merdes » comme elle dit.

Bisous !
Amandine

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Une Réponse pour Beauty flops #4

  1. Fanny dit :

    Coucou !!
    Ben dis-donc ça en fait des déceptions … ( bon à part Akerat truc : si c’est pas utilisé conformément…)
    C’est tout le problème des shampooings pour cheveux colorés : c’est toujours trop lourd et avec une rinçabilité ( jolie expression , non ?) pas terrible. Pour entretenir une coloration et la garder brillante, le cheveu doit être en bonne santé et donc parfaitement nourri. D’où le shampooing collant … dans lequel il y a sûrement pléthore ( pfiou, je me surpasse ) de silicones …. (je n’ai pas de petit ami : je lis les étiquettes des produits pour passer le temps). Et le silicone c’est perfide parce que d’un côté , ça lisse ça fait briller, mais d’un autre côté… ça agresse donc ça engendre du sébum…(en plus d’être bien polluant)

    Donc personnellement , en tant que personne colo-capillairement concernée , pour entretenir une couleur je préconise ceci :
    – c’est l’eau qui délave et fait dégorger donc on espace la fréquence des shampooings les 15 jours qui suivent une colo (surtout maison) et on dit MERCI aux shampoings secs
    -AVANT chaque shampooing, appliquer sur les longueurs une huile pure : huile de jojoba, huile d’avocat pour les cheveux secs ( surtout pas d’huile d’olive, ça fait virer les pigments), huile de coco, monoï … en petite dose et fait pénétrer dans la chevelure.
    Idéalement laisser poser une nuit ( en tresse genre La Petite Maison dans la Prairie, ou Dr Quinn pour les plus jeunes …. quoique c’est pas d’hier non plus…) mais au moins une heure ou deux
    – Faire son shampooing normal ( les shampooings solides LUSH : très bien) sans en mettre des tonnes, le diluer avec de l’eau, rinçer à l’eau tiède avec un petit jet d’eau froide pour resserrer les écailles du cheveu,.
    On sait que c’est rincé quand les doigts crissent.
    – Eviter d’agresser avec un sèche cheveux brûlant, une touche de crème hydratante ET PIS C’EST TOUT !!!

    Du coup ça me rappelle…. que je devrais m’occuper de la mienne de colo ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*