Adoptons le covoiturage

Publié le 25 octobre 2013 | Humeurs

EMG a testé pour vous, en exclusivité mondiale of da world :

LE COVOITURAGE

Ouais, avec le titre, y’avait pas trop de suspens.
En plus v’la la nouveauté, le truc existe depuis des millénaires. Au moins
.

Testé ET approuvé, c’est maintenant devenu un réflexe quand on se déplace. Souvent en tant que conductrices, on préfère être mobiles à destination.
Maintenant qu’on a un peu d’expérience en la matière – « habituées » qu’il dit le site – allons-y pour un bilan positif/négatif.

 

POSITIF

– Les sous :tirelire

On va pas se mentir, c’est d’abord pour ça qu’on le fait. Ça te rentabilise carrément, voire plus, ton trajet. Et quand on voit les prix affolants proposés par nos amis SNCFiens, on n’hésite plus. Par exemple, si la voitures est pleine (3 covoitureurs avec toi, donc, on va pas les serrer non plus, surtout que souvent ils sont chargés), pour un Lille-Paris on peut se faire facile 90€ aller-retour. Sachant que ça te coûte 80 boules en essence/péages à la base.
ON DIT OUI et on encaisse !

– La sécurité du site :

Hyper rassurant ! Il y a différentes options quand on met un trajet en ligne.
-> Quand un trajet est fait, on peut laisser un commentaire sur la personne avec qui on a voyagé. La plupart des gens jouent le jeu, ça permet de se faire une idée de la personne avec qui on va tailler la route (au sens figuré hein) en lisant ce que les autres ont dit d’elle.
-> la majorité ont des photos. Comme ça on sait direct si on doit se faire bell-gosse ou non.
-> Quand on est conducteur : Sois on accepte « illico » celui ou celle qui s’inscrit, soit on doit valider. On préfère valider, surtout si on tombe sur quelqu’un moche ayant des commentaire horribles. Le covoitureur paye en ligne et reçoit un code qu’il doit donner pendant le trajet. On le rentre ensuite sur notre page, et Paf, des sous. On est donc sure d’être payée et ça évite les tentatives de marchandage dans la voiture !
-> Quand on est passager : On voit immédiatement si le chauffardeur est « débutant », « habitué » ou si le mec fait que ça de sa life. On voit aussi le pourcentage de commentaires positifs/négatifs, si on a la flemme de tous les lire. On sait aussi si il aime parler, voyage avec des animaux, a une belle voiture confortable et s’il veut bien faire des mini détours. Utile !

chanter– Le temps de trajet :

Ah bah fatalement, ça passe plus vite que si on était seules dans la voiture. Quoique, en beuglant du Beyoncé à fond ça passe vite
NB : il est également possible de beugler avec les covoitureurs.

– Les rencontres :

La plupart sont hyper ouverts, on partage des anecdotes, on rigole bien.
Certains ont voyagé au bout du monde, et ont des milliards de choses à te raconter. Toi tu renchéris sur ton dernier weekend à Boulogne-sur-Mer. Kiffant.
D’autres sont ultra canons, font une pause sur une aire d’autoroute pour remplacer la chemise du taf par le tee-shirt du vendredi soir, ça fait du bien à ses ptits yeux. Et qui sait, sur un malentendu…

– Les commentaires tout mimis sur ta propre personne :

« Conductrice très sympathique. Gentille, drôle, et agréable, Amandine vous met immédiatement à l’aise et transforme le trajet en une belle rencontre » Des mots a-do-rables comme ça, on en veut bien tous les jours ! (Avis aux amis qui liront ça : oui, ce jeune homme ne m’a connue que sur un trajet de 2h, sa vision est forcément erronée. ÇA VA HEIN !)
« Super voyage , Charlotte est ponctuelle et très sympa. Je ne manquerai pas de réserver les prochains voyages qu’elles proposera pour ce trajet. MERCI ». Non pas que quelqu’un en doutait auparavant (notamment pour la ponctualité… #ironie), mais ça a le don de rassurer les prochains visiteurs de nos profils. Et de faire zizir à son ptit coeur. 

– Le côté écolo :

Béh c’est quoi qu’est plusse mieux : 4 personnes par voiture, ou 4 voitures avec une personne ? à vos copies, vous avez 1 heure ! Pense à ta planète, bordel !

NÉGATIF

– Le système de statuts :

Au bout de deux trajets (un aller-retour suffit) on devient déjà « habituée ». Un peu rapide, non ?

– Le fait de ne pas pouvoir enregistrer ceux avec qui tu as aimé voyager :

Dommage que, quand on a bien aimé voyager avec une personne, on ne puisse pas la garder en mémoire.
Avec le temps on ne se rappelle pas forcément de tous les noms des gens qu’on a trimballé. Si il y avait une alerte genre « Rappelez-vous, vous avez voyagé avec lui et c’était cro cro bien. Bah là il veut faire le même voyage que vous, ça serait top de vous revoir, non ? » ( ou en d’autres termes, si ceux-la vous plaisent pas).

– Les gens sur qui tu tombes :

(mais ça c’est valable dans la vraie vie aussi) (bonjour les antisociales …tu perds ton sang froiiiid ici)

-> les trop timides : On fait pourtant des blagues trop drôles pour détendre tout le monde, comment font-ils pour à peine esquisser un smile ? Ce qui est bien quand tu transportes 3 personnes, c’est que t’es pas obligée de faire la conversation. Tout le monde parle, certains sont plus à l’aise, et les blancs sont quasi impossibles.

-> les néo-nazis (rooh jdéconne) (private joke) (Oui, t’es pas happy, tu veux savoir) (bah non) (voilà voilà…)

-> ceux qui te prennent pour un taxi : Celui qui monte seul, mais se cale à l’arrière et tape une siestasse. Ou ceux qui en profitent pour passer un coup de fil à tout leur répertoire. Après tout, tant qu’on a notre blé… chien-voiture
Certains covoitureurs nous ont parlé de personnes qui râlent parce que t’as 10 min de retard alors que tu les prends à mi parcours, ou qui veulent que tu les déposes chez eux plutôt qu’au lieu convenu.
Et d’autres encore qui braillent parce que ton coffre est trop petit et que du coup y’a une des valises à coté de lui, sur la banquette arrière (mais quelle horreuuuur, voyager à coté de sa valise).
Heureusement, ça reste rare, nous on n’a jamais eu à faire à ce genre d’énergumène. (15pts au scrabble)

-> les faux profils : Encore un point raconté par un covoitureur. Une nana devait voyager avec une femme de 25ans. Arrivée au point de rdv, le conducteur était en réalité un homme de 50ans. Elle est montée quand même car elle devait absolument faire ce trajet (ce courage…nous on l’aurait pas fait) et en fait le mec lui a simplement expliqué que s’il mettait ses vraies infos, il avait beaucoup moins de réservations. Si on peut comprendre l’idée, le minimum est de le préciser une fois les réservations faites. (On a bien dit « le minimum »)

-> le mec qui insiste : ou le gars qui t’envoie une demande peu importe ta destination. 3 fois qu’il veut faire 3 trajets totalement différents avec moi. Et un seul avis sur son profil, qui pue le commentaire d’un pote à lui. Bien trop chelou, je refuse.

-> les abonnés meetic. ou infidèle.com : aka le gars qui voyage avec sa copine, mais qui t’envoie un texto à 1h du mat le soir même pour te demander ton facebook et te dire que t’as de très jolis yeux. Et quand tu l’envoies sur les roses (jolie métaphore, la vérité est trop violente) il te répond que tu fais erreur, pas d’arrière-pensée, non, c’est juste pour d’éventuels autres covoit’. Bien suuuuuur. Et la marmotte…

 

avatarAlors, tenté(e) ?
N’hésite pas à faire péter tes anecdotes à toi, qu’on rigole !

Câlins de nous,
Vos gonzesses

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

11 Réponses pour Adoptons le covoiturage

  1. Mona on the floor dit :

    Ehhh personne m’a raconté pour l’infidèle !!

  2. Paula dit :

    Femme des cavernes, it’s me ! Je n’ai pas encore testé !

  3. Charlotte L dit :

    Testé et validé pour les mê^mes raisons, mon Paris Lille de la semaine dernière ne m’a rien couté! Par contre je fais exclusivement en tant que conducteur. Et pour un Paris Lille (trajet que je fais très souvent avec mon poto SNCF), quand tu pars le samedi c’est nickel y’a personne en 2h c’est plié mais le vendredi soir c’est chiant, t’arrives tard et tu perds une soirée.

    Pour l’anecdote une de mes collègues a rencontré son mec comme ça et ils sont toujours ensemble!

    On se croisera ptet sur un Paris lille un de ces 4!

  4. Lucile dit :

    Testé et approuvé lors de mes vacances au Québec cet été, ce qui anous a permis de rencontrer des indépendantistes québécois, c’était… Interessant 🙂

  5. jerome dit :

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet article! Je suis un étudiant qui conduit une étude sur la mobilité.

    Pensez-vous qu’associer voitures autonomes/sans conducteur (ex: Google Car…) et mobilité partagée (covoiturage) pourrait représenter un potentiel de développement pour Blablacar?

    L’idée est que des gens allant dans la même direction soient emmenées par une voiture sans conducteur.

    L’utiliseriez-vous ?

    Merci d’avance de votre réponse 🙂

    • En Mode Gonzesse dit :

      Salut Jérôme,
      On ne connaissait pas du tout le principe de voitures autonomes…
      Un peu flippant à première vue, j’imagine qu’il faut attendre un peu avant que ça se démocratise.
      Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*